12 spécialités renouvelées à Sidi Aïch

Formation professionnelle Rentrée de février.

Le premier responsable du CFPA nous apprend que certaines filières, gelées depuis de longues années, ont été relancées à la faveur de l’acquisition de nouveaux équipements et matériel.

Pas moins de 12 spécialités dispensées par le centre de formation et d’apprentissage (CFPA) de Sidi Aïch ont été reconduites à l’occasion de cette cession de février 2012, nous apprend M. Aberkane, le directeur de l’établissement. «Les offres de formation sont disponibles pour les jeunes ayant un niveau scolaire réduit, jusqu’à la terminale, en passant par le niveau moyen. Il y a même des opportunités de formation pour les gens plus âgés», affirme en substance, notre interlocuteur. Le premier responsable du CFPA nous apprend que certaines filières, gelées depuis de longues années, ont été relancées à la faveur de l’acquisition de nouveaux équipements et matériel. Il s’agit du froid, de l’électronique, de l’électromécanique et de la réparation de véhicules légers (RVL). En outre, des formations «passerelles» dans certaines spécialités sont également disponibles à l’intention des jeunes diplômés, désireux accéder à un grade supérieur. Pour cette année, le CFPA de Sidi Aïch compte, selon son directeur, 469 stagiaires en mode résidentiel et 250 stagiaires en mode apprentissage. Ce dernier couvre toutes les filières figurant sur la nomenclature officielle, nous confie-t-il. Par ailleurs, les stagiaires éloignés bénéficient d’un régime d’internat. Sa capacité d’accueil, actuellement de 120 lits, sera portée à 180, à la faveur d’un projet d’extension qui vient d’être accordé au CFPA.

120 nouveaux stagiaires à El Kseur

Le centre de formation professionnel et d’apprentissage Oukhmamou Arezki du chef-lieu de la daïra verra son effectif de stagiaires renforcé pour la session de ce mois de février par quelque 120 apprenants dans différentes spécialités. En effet, à l’instar des différents établissements de la wilaya, le CFPA d’El Kseur vient de recevoir dans la matinée d’hier ses nouveaux stagiaires. Ainsi, et après la récurrente cérémonie d’usage marquant le début de chaque session, pas moins de 120 nouveaux inscrits dans diverses spécialités ont rejoint leurs salles de classe. «En plus des vingt stagiaires en couture qui viennent juste de renouveler leur inscription, 40 femmes au foyer ont opté pour cette spécialité. Idem pour la filière confection de gâteaux où 30 nouveaux stagiaires ont fait leur inscription. Je tiens d’ailleurs à souligner qu’une nouvelle spécialité vient d’être lancée pour la première fois au niveau de notre centre, il s’agit de l’apiculture dont on a recensé pas moins de 30 inscrits pour cette session», a affirmé le directeur du centre en question.

N. Maouche/ Mohamed Haddad
Par N. Maouche/ Mohamed Haddad
26 02 20122 depechedekabylie.com


Nombre de lectures: 3326 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Subscribe to Comments RSS Feed in this post

4 Reponses

  1. Bonjour tout le monde.
    Le CFPA avec ses (anciennes) nouvelles spécialités!!!, ça pourrait contenir une masse de bras alignés juste à coté de ce centre ( lycée de fille, mixte…). former est une bonne chose ( savoir, acquisition…) mais assurer une insertion, un poste d’emploi doit être l’objectif à atteindre. chose qui ne saurait être faite sans une étroite collaboration avec les potentiels recruteurs. Plaider pour un rapprochement entre les acteurs de la société.

    A mon humble avis, il doit y avoir un certain nombre de diplômés de ce même centre à El flaye et ailleurs, mais qui n’ont pas grand chose à moudre.

    Former et décorer les gens avec des titres ne suffit plus. assurer l’équilibre de l’offre et de la demande est la véritable équation à résoudre. Pour cela nous auront besoin, plus de visionnaires que d’administrateurs.
    à bon lecteurs salut
    merci hchicha pour cette tribune.

  2. Re-bonsoir
    Trêve de plaisanterie 🙂
    Pepenab75 tu viens de mettre la barre très haute !

    Nos écoles arriveront un jour à faire cela ? Ce n’est pas pour aujourd’hui. Tu sais que même en France les universités n’y arrivent pas ! C’est tout récent tout cela et elles commencent à peine à intégrer des nouveaux modules et permettent d’inviter des professionnels du priver pour créer un échange et un enrichissement. Ce lien vers le marché de l’emploi dont tu parles.

    En tout cas bravo de soulever cette question !

  3. Bonne Année 2963 à tous.

    Je vous invite à lire cet article sur Bejaia-Aujourdhui.com (en bas à droit de ce site)

    Béjaia : L’université Abderrahmane Mira concrétise son partenariat avec General Emballage

    jeudi 10 janvier 2013 à 08:52 · 0 Commentaires – Patager sur : Votre Facebook – Votre Twitter – Email cet article

    Dans le cadre d’une convention signée entre l’université Abderrahmane Mira de Béjaia et l’entreprise Général Emballage, spécialisée dans la fabrication et transformation du carton ondulé, 15 étudiants de l’université de Béjaia ont signé lundi passé leurs contrats pour faire partie d’un programme de recrutement au sein de l’entreprise.
    Les 15 heureux élus, inscrits en Master 2 dans trois spécialités électromécanique, automatisme industriel et finances et comptabilité bénéficieront d’un stage au sein de Général Emballage en parallèle avec leurs études avec un suivi et un encadrement durant le reste de leur cursus.

  4. (…) Ce partenariat vise, selon Mohamed Hammoudi à répondre au besoin criant observé en matière de cadres d’entreprises dans tous les domaines.

    Les étudiants qui ont eu la chance de signer aujourd’hui leur premier contrat de leur carrière se sont montrés très enthousiastes à cette convention qui ouvre des opportunités uniques au jeunes diplômés : « Je rends un grand hommage au responsables de l’université et de l’entreprise Général Emballage pour avoir crée ce pond entre l’université et les acteurs économiques. Je pense que c’est un partenariat qui doit se généraliser dans toutes les entreprises algériennes. Notre premier déplacement à l’entreprise Général Emballage s’est très bien passé, nous avons été très bien accueillis. Faire son stage à l’entreprise et être dans le bain du monde industriel est tout à fait différent des cours théoriques au labo. C’est vraiment incomparable », a déclaré Tala Ighil Mouhand Idir un des étudiants admis au programme.(…)
    PS:
    @pepenab75
    On y vient doucement mais surement. l’espoir est réel!

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.