5e edition du salon de la femme de TINEBDAR (BEJAIA)

L’émancipation de la gent féminine en point de mire

Par : Ouhnia Kamel

tinebdarLa cinquième édition du salon de la femme de Tinebdar, dans la daïra de Sidi Aïch, est placée cette année, sous le signe de “Pas de développement de notre commune sans la participation active de nos femmes”.

Selon le maire de Tinebdar, Braham Bennadji, il ne s’agit pas là d’un slogan creux, étant donné que les efforts consentis commencent à porter ses fruits. “L’émancipation de la gent féminine n’est pas un vain mot à Tinebdar dès lors que le nombre de femmes actives est en croissance constante. Outre leur implication effective dans le monde professionnel, elles sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser aux activités sportives, culturelles et artistiques”, a-t-il soutenu.

Il faut souligner que dans le cadre de la promotion de la femme rurale, le premier magistrat de la commune de Tinebdar avait pris une louable initiative lors de son premier mandat (2007-2012), en procédant à l’attribution de 14 locaux à usage professionnel aux jeunes femmes tinebdaries. Depuis, ces locaux abritant des activités artisanales (coiffure dames, couture et broderie, art culinaire et gâteaux…), sont devenus la plaque tournante des métiers de l’artisanat, où convergent des femmes de différentes localités de la région. C’est ce carrefour artisanal qui a, d’ailleurs, abrité une partie des activités organisées du 2 au 8 mars à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la femme. Ces locaux à usage professionnel se sont transformés, l’espace d’une semaine, en véritable champ de foire, où de jeunes femmes ont exposé leur savoir-faire et mis en vente leurs produits artisanaux.

La maison de jeunes de Tinebdar a également abrité des conférences-débats animées par des représentants des différents organismes d’insertion et d’emploi (Anem, Ansej, Angem). Le chef d’unité de la Protection civile de la daïra de Sidi Aïch, Nacer Zennadji, a, pour sa part, animé une conférence sur “La prévention d’accidents domestiques” et ayant pour but de sensibiliser les femmes de la région sur les différents risques d’accidents qui pourraient survenir dans les foyers. De son côté, Mme Kacher Zahia, cadre à la direction de la formation professionnelle, est intervenue devant une assistance nombreuse et essentiellement féminine pour aborder le la lancinante question des droits de la femme.

La conférencière est longuement revenue sur le long combat de la femme algérienne, tout en mettant en exergue les acquis de cette dernière. Pour joindre l’utile à l’agréable, les femmes de Tinebdar ont été conviées samedi 2 mars, à un déjeuner à l’occasion de la fête ancestrale “Aderyis”, coïncidant avec l’avènement du printemps (Amenzu N’tefsut). Elles étaient nombreuses à venir savourer ce plat traditionnel, constitué d’un couscous agrémenté d’œufs durs. Pour la clôture de cet événement festif, les responsables locaux ont organisé un défilé de mode suivi d’une exhibition de la section locale d’aérobic.

K O liberte-algerie.com
le 09/03/2013


Nombre de lectures: 3180 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Subscribe to Comments RSS Feed in this post

2 Reponses

  1. Trés bonne initiative qu’il faut penser peut à généraliser et à voir en grand pour les Ait Oughlis

  2. bravo pour ce que vous faite particulièrement pour l’artisanat. A ma connaissance Tinébdar est la 1° commune qui s’intéresse à la promotion de l’artisanat traditionnelle Bravo encore une fois.

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.