A propos des commentaires sur Leflaye.net

Azul fellawen ay imdoukal;

Juste une petite précision, du webmaster, à propos des commentaires et de la fonction modération sur ce site.

Nous constatons qu’il est parfois très difficile de procéder à une modération simple des commentaires. La majorité des échanges restent très intéressants à notre avis, mais il a été remarqué quelques dérapages par rapport à la « netiquette », la charte des échanges sur internet.

Ainsi, des échanges violents entre anonymes ont été constatés, à notre grand regret.

Il a été aussi constaté que les prochaines élections locales étaient le sujet autour duquel certains (anonymes toujours) se sont « pris la tête ».

Après plusieurs tentatives pour ramener les gens à la raison et au calme, car au final ce n’est pas sur un site virtuel que les choses vont être réglées mais c’est dans la réalité et sur le terrain qu’il faut le faire. Aussi, ce site a comme objectif de servir la communauté au sens noble du terme. Il s’est toujours proposé de relayer l’information et de permettre une communication saine entre les villageois, d’ici et de-labas.

Nous venons de fermer la « fonction commentaire » sur la page où les dépassements ont été malheureusement constatés, et il en sera de même pour tout échange qui sort de ce cadre ainsi fixé depuis plusieurs années déjà.

En remerciant tout le monde pour leur compréhension, dans cette tache de modération des échanges qui s’avère être très difficile.

Leflaye.Net


Nombre de lectures: 10992 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Subscribe to Comments RSS Feed in this post

30 Reponses

  1. Tout à fait d’accord avec toi Samir! Cela ne sert à rien d’insulter des personnes, ni manquer de respect à qui que ce soit.
    Personnellement je voudrais qu’on avance, qu’on parle des erreurs, pour ne plus les refaire et surtout pour proposer des alternatives.
    Maintenant ce qu’a écrit Sofiane d’el Maâdi le 29 août 2012 à 18 h 23 min est pour moi émouvant, navrant, désolant à en briser le cœur !
    Mais moi, mon ami, ce que je vais retenir de vous ce n’est que le positif, de l’espoir !
    Je m’explique :
    – D’abord merci de témoigner. C’est TRES TRES TRES IMPORTANT ! Vous êtes la preuve directe de nombreuses choses.
    a- Que vous exister. Oui, je parle souvent de jeunes comme vous et je dis que vous êtes motivés plus que jamais. Nos grands ainés m’ont presque (ils n’arriveront jamais à le faire, à vrai dire) démotivé. Me disant qu’il n’y a que des jeunes « loques » qui ne servent à rien et qui ne savent rien faire à chaque fois qu’on en discute.
    b- Moi je rêve. Vous, vous faites, vous réalisez. Du moins, du moment où on ne vous met pas des battons dans les roues !
    c- Vous êtes l’exemple à suivre et les aînés doivent avoir honte d’eux car coté union ils ne vous arrivent pas à la cheville ! En effet vous ne vous êtes pas réunis en groupe sectaire mais votre union a brisé les frontières. Vous avez réunis les jeunes d’El-Flaye, el maâdi, Izghad, et Ait Daoud ! Quel exemple, je vous fais toute ma révérence.
    – Ensuite quelle compétence !
    a- Réunion de travail
    b- Répartition les tâches et selon envies d’activités (car comment mieux faire, si ce n’est par envie, par choix, par consentement !)
    c- Création de commissions !
    d- Traçage d’un plan d’action.
    e- Etablissement d’un règlement intérieur
    Bref tout pour lancer cette association socioculturelle.
    – Lancement de 2 actions malgré les difficultés (organisation de journées portes ouvertes sur l’université pour transmettre des informations à l’aide de projections vidéo, de brochures et en prime une buvette (des boissons offertes par Ifri). La collecte des dons pour l’achat des fournitures scolaires pour les élèves défavorisés.
    Moi, si j’avais à travailler ce sera avec vous car vous êtes professionnels et on peut vous faire confiance !

    Enfin tu poses beaucoup de questions, qui sont légitimes et parmi elles, tu réponds par ton message à l’une d’elle.
    Donc je demande à ceux qui vous méprisent ou tout simplement qui ne croient pas en vous d’écouter la question et bien sur de deviner la réponse :
    Est ce que les jeunes se désintéressent vraiment ?

    NB : je te réponds à une autre (ou sont ces jeunes maintenant ?) tu es là toi et merci de faire le premier pas. Je suis sur que tes amis ne sont pas très loin. Ils sont les biens venus pour travailler ensemble sur la construction de notre cité.
    Personnellement je vous encourage à intégrer le Cabinet Conseil (vous y serez de grande utilité !)
    Fraternellement votre !
    Nabil

  2. Merci Nabil pour tes contributions,

    A mes yeux, t’es un el-flaynaute modèle 🙂 (c juste mon point de vue)

  3. Ps: une pensée pour notre ami Abdelkader Saâdi qui était de ma génération. Au BEF, il était classé 1er et moi 8ème. C’était dur de le rattraper! Allah ath’yerham.

  4. Bonjour,
    Et oui mes chers amis, la jeunesse est toujours là et a beaucoup contribué à faire d’el flaye un nom de renommée. Mes pensées vont aux premiers jeunes de l’ORBL ( Amraoui rabah ( dit le chat) , Beloui mohamed ( champion en détente) , Idir Tarik, Djidi mourad, Firani samir, zaidi mahmoud, Aggad boualem…) , excusez moi si j’ai oublié quelques uns.
    En suite viendra les jeunes de 80 ( Yalaoui sofiane, bettache abdelhak, bettache nacer, khales fayçal , ouari Salim, zaidi sofiane …) ces jeunes ont fait vibrer el-flaye, ils étaient là pour nous distraire, là pour nous apporter du plaisir dans leur jeu, du plaisir à évoquer leur nom à l’extérieur, ils étaient la lumière d’el flaye question du sport volley ball.
    Du coté du Karaté, on avait des champions, à l’instar de Djail Athmane,Chibouti Youcef, Sâadi Abdelkader, …. Sans oublier les encadreurs Idir Djamel, Tighilt Aziz ….
    Du coté culturel, on a vu la montée de quelques artistes tels que Mamoune, chekkour mouhoub, Nafâa, Salmi Dalil ,Tahedjrit massi et son frère, et dernièrement Rachid Boukirat , Taqezzout sofiane, Idir Massi.
    Sans oublier les enseignants qui ont beaucoup donné à El-flaye en organisant des cours de soutien à la mosquée,
    c’était les années d’or d’el flaye ….
    Le comité du village d’el flaye a eu lui aussi son empreinte en organisant des galas en hommage à Lassouani Achour et Betta Belkacem avec les anciens artistes ( Rahmouni mekhlouf, medjdoub mohamed, Lassouani Bouzid,..)
    Le comité a aussi participé à beaucoup d’actions sociales, à des excursions pour les élèves,à entretenir le cimetière …
    Amicalment!

  5. Merci beaucoup pour ce rappel … que de bons souvenirs me reviennent à l’esprit à la lecture de ça.

    bravo 🙂

  6. Un voyage dans le passé de l’écologie-Liberté d’El-Flaye
    Je vais contribuer ici par un petit récit de vie, il fait appel à mon expérience de vie laquelle me renvoie à mes pratiques engagées dans une association écologique locale qui porte le nom « Écologie- Liberté », cette association a été créée conformément à la loi 90 / 31 (la loi sur les associations).
    Excusez-moi si je le fais d’une manière un peu scientifique.
    L’objectif principal de« Écologie- Liberté » était la sensibilisation des citoyens au phénomène de la pollution et la mobilisation autour de notre cause commune pour protéger l’environnement.
    2-Public visé : les citoyens de la commune et plus particulièrement les élèves de notre commune.
    3 : Objectifs des actions : Sensibiliser les citoyens et les élèves , les mobiliser à la cause que défend notre association à savoir : la protection de l’environnement.
    4- Les matières concernées :
    Le dessin, l’étude du milieu, français, arabe, géographie.
    5-Présentation des actions menées par l’association « « Écologie- Liberté » :
    Je vous livre ici la naissance de l’association avec les premières activités.
    Action1 : « meilleur dessin d’un arbre »
    L’approche utilisée : est l’approche sensible imaginaire (cette approche permet de faire naître et de laisser émerger des émotions)
    A notre première activité, nous avions pensé à l’école et ce qui représente la nature pour l’enfant est l’arbre, alors nous avions organisé un concours « le meilleur dessin d’un arbre », ce concours était destiné aux élèves du primaire et encadré par un prof de dessin ( Chibani Ammar), tous les élèves du primaire avaient participé et le concours a eu lieu au siège de Thaneflith ).
    Après avoir passé ce concours, les meilleurs dessins ont été sélectionnés et on leur avait attribué des prix d’encouragement.
    Évaluation de l’action : Les élèves par leur dessin étaient sensibles, l’action leur a permis de développer l’esprit créatif et leur imagination, ce mode d’expression a un lien personnel à l’environnement et favorise l’apprentissage de divers savoirs-faire.
    Action 2 : Cross écologique
    L’approche utilisée : Est l’approche sensorielle : Avant d’avoir un rapport cognitif ou conceptuel à son environnement, l’enfant ou l’adulte le découvre avec ses sens car il appartient à un environnement où il évolue.
    Alors comme la première manifestation écologique est réussie, il fallait penser ensuite à une action d’envergure à savoir organiser un grand cross écologique et accompagné d’ un reboisement, le cross n’était pas limité dans l’âge il fallait seulement avoir la condition physique, cette fois-ci l’action est parrainée par les autorités locales et il s’est déroulé à Sidi Aich. On l’avait organisé la journée de l’arbre le « 21 mars » le matin, le soir c’était au tour de la compagne de reboisement, tous ceux qui avaient participé au cross étaient venus pour planter un arbre signe de vie et d’espoir sous le slogan « un coureur -un arbre ».
    Nous avons planté environ trois cents arbres mais comme le suivi oblige, un rendez vous était donné la semaine d’après pour l’arrosage.
    Je ne sais toujours pas d’où est venu cet élan mais la cause a réuni tout le monde autour d’elle, ce n’était pas politique mais l’engagement et l’engouement pour la nature étaient au rendez-vous.
    Évaluation de l’action : L’action a pu sensibiliser les citoyens en voyant des coureurs courir dans la commune, ces derniers aussi se sont rendus compte qu’ils évoluent dans un milieu qu’il faut protéger.

  7. Un peu d’Écologie
    Action 3 : Nettoyage de la plage le 29 mai de chaque année
    l’action a été organisée par la maison de jeunes d’el- Flaye.
    L’approche utilisée : Est l’approche sensorielle (l’association amène le participant à une exploration du milieu (la plage) par la vue, le toucher, l’odorat, voire l’ouïe. On privilégie ici un éveil sensoriel permettant de « rencontrer » des éléments de l’environnement ici la plage).
    Comment garder cet élan et penser à d’autres actions car l’intérêt était grandissant ? c’était le seul souci qui animait les adhérents et il fallait organiser d’autres manifestations pour garder le cap .La directrice de la maison de jeunes avait donné une idée qui avait mûri parmi ses adhérents, il s’agissait d’organiser une excursion à la plage pour la nettoyer mais il fallait bien mettre les moyens de l’action .On avait acheté des sacs poubelles , des pelles et des gants.
    L’ambiance battait son plein et on n’avait pas senti passer la journée tellement tout le monde était préoccupé par le ramassage d’ordures et de déchets.
    Évaluation de l’action : L’action du nettoyage de la plage nous a permis d’être en contact direct avec le milieu de la plage, de découvrir que l’homme avec son inconscience contribue à modifier le milieu et à dénaturer le paysage ,un paysage qui n’est pas gracieux à voir ,à sentir ou à toucher.

    Cette action qui entrait dans la préparation de la saison touristique nous a permis de prendre conscience des dangers de la pollution marine. Le littoral n’échappe jamais à l’afflux de déchets apportés par la mer, le vent, les effluents des rivières ou l’homme et il demande que les actions pareilles se renouvellent chaque année.
    En conclusion, je retiens de ces actions une vraie solidarité agissante en faveur de la nature et de l’environnement, le cadre était fourni par ces jeunes pour une prise de conscience et de la nécessité de faire quelque chose pour la nature.
    Cette dynamique même minime soit-elle a fait rêver nos jeunes un printemps éternel.
    Retour sur les actions :
    En pensant justement à l’action du « meilleur dessin d’un arbre » organisé pour les enfants afin de les sensibiliser à l’environnement, cette action avait à vrai dire plusieurs buts :
    -Prise de conscience par les élèves de la nécessité de protéger l’arbre, que ce dernier est un être vivant avec lequel on est vivement lié l’un à l’un à l’autre,
    – L’arbre rend notre monde beau et nous procure des avantages certains : l’ombre, l’intimité, une plus grande valeur pour notre propriété, un abri et de la nourriture pour les oiseaux et autres petites créatures.
    En marge de ces avantages, les arbres contribuent aussi à la santé de notre planète. Ils nettoient l’air en dégageant de l’oxygène, en entreposant du carbone et en recyclant l’humidité de l’atmosphère. Les arbres aident à prévenir l’érosion du sol, à modifier les températures et à agir comme brise-vent.
    Planter un arbre est non seulement une belle chose à faire, c’est aussi une façon personnelle d’aider à améliorer l’environnement.
    C’était les quelques avantages qu’on voulait transmettre et inculquer aux enfants, que dans notre milieu de vie existe cet être vivant qu’il faut protéger et entretenir, éveiller l’intérêt de l’enfant par l’arbre ou par l’environnement dans lequel évolue ce dernier. Il s’agit aussi de la question cognitive comme le souligne bien une scientifique en la matière Lucie Sauvé, l’approche cognitive vise l’« acquisition de connaissances ou développement d’habilités cognitives ». Par exemple : l’apprentissage des concepts écologiques (comme l’importance de planter un arbre).
    La deuxième action « Le cross écologique » nous rappelle qu’il était de notre devoir de sensibiliser les sportifs et ceux qui vont y participer de loin ou de près à l’environnement, c’est en quelque sorte une action que mènent les sportifs pour l’environnement, marier le sport avec l’environnement pour avoir un esprit sain dans corps sain. Puis de rythmer sa locution par un « pour un environnement sain ». C’est en quelque sorte une action que mènent les sportifs pour l’environnement.
    Un des buts généraux de l’éducation pour l’environnement [est] :
    La prise de conscience par l’individu et la société de l’interaction qui existe entre les différents éléments qui forment l’environnement et l’homme qui en occupe le centre.
    Mais également lorsque l’individu vit dans son milieu, il contribue à la construction de son identité, à quel groupe social et environnemental appartient –il, une appartenance au milieu de vie.
    Un sport en plein air en contact direct avec l’environnement, dans la nature, quelqu’un qui aime être dehors, des gens dont les portes sensorielles sont grandes ouvertes, même s’ils n’en sont pas conscients. Quand il s’agit d’une performance ou le sport est au service de l’environnement.
    Pour Lucie Sauvé, l’approche sensorielle tend au « développement de la capacité de capter par les sens (d’évaluer, d’apprécier) les caractéristiques du milieu de vie » (Sauvé, 2001a, p. 162).
    Pour travailler la conscience citoyenne et la sensibiliser, l’environnement a un impact sur le sport, de même ce dernier a un impact sur l’environnement.
    Un esprit sain dans un corps sain : si l’éducation à l’environnement devait faire sienne cette citation, elle inviterait à cultiver tout autant un esprit passionné, ouvert et critique qu’un corps sensible et éveillé. Pour l’esprit, elle proposerait l’approche cognitive et imaginaire. Pour le corps, elle offrirait du sensoriel et de l’expérientiel. La consommation du sport et les pratiques sportives ont évolué. Nous allons vers une prise en compte plus large de l’environnement, une meilleure réceptivité. Le sport n’est plus seulement considéré comme une activité physique, mais comme un mode de consommation de
    l’espace, un mode de relation sociale, un mode de rencontre avec un territoire.
    « Les organisateurs d’activités sportives comprennent progressivement que la nature n’est pas seulement un terrain de jeu mais également une question d’affection et d’appartenance à un milieu, Pour Lucie Sauvé, l’approche affective stimule le « développement d’attitudes et de sentiments qui sont liés à une meilleure qualité d’être en relation avec son milieu de vie et qui suscitent un agir favorable à l’environnement. Par exemple : le développement d’une sensibilité environnementale, d’un sentiment d’appartenance à l’égard de son milieu de vie, d’un sens de la responsabilité, etc. »
    (Sauvé, 2001a, p. 162).
    La découverte de l’environnement pour les sportifs, et la découverte de la nature « autrement » pour les naturalistes peuvent se retrouver sur un même terrain, celui de la découverte sportive de l’environnement, de l’éducation sportive par l’environnement.
    Retour sur l’action n°3(nettoyage de la plage) :
    Pour revenir à l’action qu’a organisée la maison de jeunes d’El-Flaye comme une action-découverte écologique, on n’avait pas imaginé que la plage pouvait avoir une apparence aussi désagréable et se retrouver au milieu de tous ces déchets.
    « Et comme, malheureusement les déchets ne se ramassent pas tout seuls, il faut agir », tenait à rappeler notre directrice , son initiative était difficile à réaliser mais elle n’était pas impossible.
    Les temps agités ces derniers mois avaient ramené des tonnes d’objets, pas toujours identifiables, sur les plages .On avait retrouvé un peu de tout, des
    pneus, des sachets, des déchets ménagers, des branches, du plastique et autres…
    Au-delà du ramassage, cette opération visait surtout à faire prendre conscience à chacun que les déchets jetés un jour dans l’eau ou sur la plage réapparaissent toujours à un moment ou à un autre et mettent de nombreuses années à se décomposer.
    En effet, un mégot de cigarette a une durée de vie de un à deux ans, et une bouteille en plastique met plus de 100 ans pour se décomposer.
    L’action nous a appris à agir ensemble dans un cadre coopératif et une solidarité agissante en faveur de la nature, Lors du nettoyage, chacun apprend la durée de vie des déchets et devient conscient de la portée de ses gestes sur la nature, donc «L’éducation des générations futures est indispensable pour préparer l’avenir de notre planète ».
    La diversité, la beauté et la richesse du monde naturel nous sont parvenus à travers les générations. Aujourd’hui, respecter et protéger ce patrimoine pour le léguer intact aux générations futures est un devoir moral.
    Mais sauvegarder la nature est aussi tout simplement, pour l’humanité, une question de survie. Sans les plantes et les animaux, sans les écosystèmes dans leur ensemble, la terre ne serait plus vivable pour l’homme.
    Il s’agissait de rendre à la plage son aspect d’origine et de montrer son amour de l’océan et surtout le transmettre… Ces espaces naturels sont beaux mais fragiles : il faut en prendre soin.
    C’est une action hautement symbolique, le nettoyage manuel ne permet pas d’éliminer certes tous les déchets présents mais présente plusieurs avantages :
    c’est la moins néfaste pour le milieu (comparée au nettoyage mécanique par exemple), elle permet un ramassage sélectif (qui ont un rôle écologique important) et enfin, elle permet surtout une sensibilisation plus efficace des citoyens qui sont en partie responsables, souvent par inconscience ou méconnaissance, de l’état dégradé de nos plages.
    Je pense profondément qu’il faut agir pour l’environnement, conviction partagée par tous nos adhérents qui croient que l’inaction ne change pas les choses et ne travaille pas en faveur de la nature.
    « Le monde est sur la pente glissante de sa destruction », que « l’homme va disparaître si nous restons dans l’inaction » nous rappelle Dominique Cottereau.
    Chacun dans sa niche naturelle locale doit agir même si son champ d’action est limité, il est local mais travaille pour l’échelle planétaire.
    Ce genre d’action doit-être rééditée car la pollution de nos plages se renouvelle après chaque fin de saison, la mer n’a jamais cessé de jeter ce que l’homme lui cause comme dommage.
    Écologiquement Yidir.

  8. A quand une décharge publique de la commune d’El-Flaye loin de la nappe phréatique?
    Je voudrais évoquer ici un vrai problème écologique qui touche notre nappe phréatique située juste à côté de la décharge publique. Ce problème n’a été soulevé officiellement qu’une fois après la diffusion d’un documentaire réalisé par l’association « Ecologie- Liberté » au cinéma de Sidi-Aich. C’est de là que j’ai pris conscience que notre vie sur terre est vraiment en danger. C’est comme s’il s’agissait de faire un choix entre la vie et la mort, choisir de survivre ou mourir, la survie dépend de notre conscience des problèmes environnementaux que nous causons à la nature parce que quelque soit les dégâts causés à son échelle, ils se répercutent à l’échelle planétaire .Quelque soit le lieu de vie, nous sommes exposés aux problèmes planétaires, et la mort nous rattrape si on ne prend pas conscience à l’échelle planétaire.
    Edgar Morin pense que « tous les humains, […], vivent les mêmes problèmes fondamentaux de vie et de mort et sont liés dans la même communauté de destin planétaire » (Morin, 2000, p. 82), C’est pourquoi, il propose d’ « apprendre à « être là » sur « la planète Terre » en « tant qu’humains ».
    Parmi les dangers qu’encourait notre environnement local et que notre association écologique de l’époque devait agir en sa faveur est celui de la station de pompage de l’eau dont dépend l’alimentation en eau potable des habitants de notre commune, et bien elle est située exactement à coté d’une décharge publique. Cette pollution entraîne une dégradation de la qualité de l’eau, « aman n wasif » ne sont plus buvable, des résidus toxiques ont été déposé avec le temps.
    En effet,le dépôt des déchets toxiques et leur infiltration dans les nappes phréatique, ce phénomène appelé scientifiquement (hydrogéologie). Avec le temps, ces polluants peuvent produire des intoxications certaines, donc une mort inévitable. Beaucoup de maladies sont apparues ces dernières années( maladies des reins, cancers, maladies à transmission hydrique…).
    C’est vrai que l’impact des polluants sur les eaux souterraines est un problème qui n’apparaît pas dans l’immédiat mais les lessivassions s’effectue à long terme. Etablir le risque de pollution des eaux souterraines est devenu un aspect essentiel de la gestion du sol potentiellement pollué par la décharge publique, les polluants qui traversent les couches du sol peuvent atteindre la nappe. Dans ce cadre, il fallait alerter les autorités locales et penser à la santé des générations futures.
    Je pense d’ores et déjà à l’organisation d’un séminaire pour sensibiliser les citoyens et les autorités en réfléchissant ensemble sur les moyens à mettre pour délocaliser cette décharge vers un autre endroit, étude minéralogique et biologique de cette eau, étudier la possibilité de réaliser un autre forage plus haut dans un endroit non pollué par la décharge.
    Il s’agit pour moi de réformer la pensée en agissant sur dans le contexte, dans le global, le multidimensionnel et le complexe. Edgar Morin affirme : « pour que les citoyens du nouveau millénaire puissent penser leurs problèmes et les problèmes de leur temps, il leur faut comprendre à la fois la condition humaine dans le monde et la condition du monde humain » (Morin, 2000).

  9. Je continue à rêver (c’est mon défaut.) Imaginez mes frères, un grand écran sur une place importante de la ville d’El-Flaye, qui sera facile d’accès. Il servira à la diffusion d’informations importantes pour les citoyens.
    – Température
    – Alertes météos
    – Canicule
    – Neige
    – Séisme
    – Décès
    – Qualité de l’eau
    – Alerte infections alimentaires…
    – Epidémies
    – Manifestations
    – Réunions et grandes assemblées
    – Evénements sportifs (compétitions…)
    – Activités au sein des associations
    Informer le citoyen, arriverons nous un jour de comprendre que c’est très important ?

    • Diffusion d’informations importantes pour les citoyens.
      C’est une très bonne idée Nabil ce n’est même pas un rêve. Cela existe même au CEM où un affichage électronique donne des informations concernant la scolarité des élèves.
      Je crois que cet affichage est installé par une entreprise où travaille Gadfel Mebrouk, il est d’ait Daoud, il suffit de lui proposer le marché et les modalités d’installation, la placette où devra être affiché toutes ces informations ou du moins celles qui seront nécessaires.
      Amicalement Yidir

      • immaginez pourquoi pas 2 ou 3 placettes importantes à doter de ce diispositif. Ce serait génial! Les citoyens plus on s’occupera d’eux et plus on les informera au temps et en heure, plus ils seront soucieux et participerons davantage dans la cité!
        C’est mon avis 🙂
        voilaaaaaaaaa

  10. Mon Cher Yidir,
    J’entends ton important message préventif.
    La Mairie pourrait faire appel à un organisme en charge d’analyser la qualité de l’eau que consomme les El-flayois (Ex : C.C.S. « Santé & Environnement »)
    Cela aboutira à faire un rapport qui va:
    – Etablir le risque de pollution des eaux souterraines
    – Déterminer les éventuels polluants qui ont pu traverser les couches du sol et pu atteindre la nappe phréatique.
    – Réaliser une sorte d’étude minéralogique et biologique de l’eau, à savoir :
    Analyse bactériologique de l’eau :
    – Germes revivifiables à 22°C
    – Germes revivifiables à 36°C
    – Bactéries Sulfito-réductrices
    – Bactéries Sulfito-réductrices
    – Escherichia Coli Entérocoques
    – Coliformes Totaux
    – Pseudomonas Aeruginosa
    – Legionella / Legionelle

    Analyse physico-chimique de l’eau :
    – Ammonium
    – Nitrates
    – Turbidité
    – Conductivité
    – Aluminium
    – pH
    – TH
    – Fer
    – Cuivre
    – Zinc
    – Plomb

    En Europe, l’eau présente des risques significatifs pour la santé des personnes, lorsqu’elle atteint les limites maximales pour chaque polluant suivant:
    – atrazine et ses métabolites : ≤ 0,1 µg/l ;
    – total des pesticides analysés : ≤ 0,5 µg/l ;
    – critères bactériologiques (bactéries coliformes) : absence dans 100 ml ;
    – nitrates : ≤ 50 mg/l ;
    – aluminium : ≤ 200 µg/l ;
    – sélénium : ≤ 10 µg/l.

    Je pense que cela ne nous ferait pas de mal à savoir la qualité de l’eau que nous consommons.
    Mais il faudra vérifier au préalable que l’analyse n’est déjà été faite par les autorités locales.

    Pour l’organisation d’un séminaire pour sensibiliser les citoyens et les autorités en réfléchissant ensemble sur les moyens à mettre pour délocaliser cette décharge vers un autre endroit : je pense que c’est une bonne idée. Peut être pourrais-tu te rapprocher de l’association Printemps Eternel pour organiser ce grand séminaire !
    Voilaaaaaaaaaaa

    • Salut Nabil,
      J’aurai aimé que l’association  » Printemps éternel » prend en charge ce volet et combat pour cette cause comme leur ainés « Ecologie – Liberté », c’est à dire poursuivre ce qui a été laissé ou relancer le débat. Je crois et je suis convaincu que la prochaine APC travaillera sérieusement en touchant tous les domaines surtout ceux ayant un lien avec la santé publique.
      Je reviendrai.

  11. Le président Buteflika a convoqué le corps électoral pour les élections locales du 29 novembre prochain. Pour changer le sort d’El- Flaye il faut une implication massive des citoyens surtout les jeunes, en cette occasion nous appelons tous les jeunes ayant atteint 18 ans (révolus au jour de l’élection du 29 novembre) de s’inscrire sur le fichier électoral afin d’avoir le droit de vote. Informez vos enfants, vos fils, vos filles, car cela est un devoir.
    Si vous jugez qu’une liste indépendante est nécessaire pour représenter notre commune il faut la soutenir à fond car la liste doit recueillir ’au moins cinq (5%) des électeurs de la circonscription électorale concernée, sans que ce chiffre ne soit inférieur à cent cinquante électeurs ou supérieur à mille électeurs.
    Je tiens à préciser encore une fois que je ne suis pas candidat mais je suis prêt à soutenir une liste remplissant des compétences, je ferai tout pour la faire aboutir car il est de notre devoir de soutenir un homme qui construira El- Flaye de demain quelque soit sa couleur politique car la politique comme je l’avais déjà dit ne se fait pas dans sa commune, l’intérêt de la commune passe avant tout.
    El- flaye avant tout !

  12. L’APC d’El-Flaye aura 13 élus parce que la commune a moins de 10000 habitants.
    Nous appelons en cette occasion tous les partis politiques et ceux qui ont l’intention de constituer une liste indépendante de choisir parmi les candidats ceux qui répondent critères de crédibilité, de moralité, de compétence et d’honnêteté, des citoyens qui s’engageront avec un code d’honneur à travailler leur commune.
    Barrez la route aux opportunistes, aux affairistes car il faut élire la crème d’El-Flaye, une liste d’élus qui pourra construire El flaye de demain , qui pourra composer toutes les commissions, une liste qui donnera des comptes aux citoyens, pas une liste qui brillera par son absence durant son mandat à l’image de l’APC actuelle.
    Pour y arriver il faut des hommes rassembleurs, pas des Temmaâin, des hommes intègres, des hommes jaloux de leur commune, des hommes qui seront aux service de leur administrés, des hommes qui veilleront à l’application d’un programme.

  13. « 13 élus pour 10000 habitants. » Ouawouuu! ALLAH IBAREK 🙂

  14. Je continue à contribuer en réfléchissant sur le rôle de l’élu et répondre pour le slogan suivant«Une municipalité à l’écoute de ses concitoyens».
    Comment rapprocher les élus de la population ?
    Telle est la question à quoi doit répondre nos candidats, comment faire vivre la démocratie au quotidien, répondre aux préoccupations de nos concitoyens, s’engager pleinement à travailler sans relâche pour le bien être de tout un chacun.
    D’abord, je crois qu’il est impératif de redésigner les commissions qui devront travailler en coopération avec des personnalités extérieures.
    La commission devra se réunir chaque trois mois pour engager des actions et évaluer ce qui a été fait et reste à faire. Le président de la commission devra rendre des comptes au maire, l’informer de l’état d’avancement des travaux, de ce qui marche et ne marche pas, les problèmes rencontrés sur le terrain, comment les surmonter et comment chercher des solutions.
    Il est plus qu’indispensable que le maire descend sur le terrain, fait ses propres enquêtes en écoutant les citoyens et les faire impliquer dans tel ou tel projet.
    Vu le nombre d’élus qui est important cette fois-ci, je crois qu’un élu au moins doit être désigné pour chaque quartier pour recenser les problèmes et les priorités de chaque quartier, il aura un travail de proximité. L’élu n’est pas le bureau, l’élu c’est le terrain, il doit rendre des comptes pour les citoyens qu’ils l’ont élu, il doit être toujours actif et toujours dans la proximité.

    Pourquoi ne pas décentraliser les réunions du conseil communal dans les quartiers avec l’élu désigné à cet effet.

  15. Hafou
    J’ai rêvé une réponse du maire par rapport à tout ce qui a été dit à propos de notre commune
    1) A propos du notre programme électoral et que nous n’aurions pas respecté, je vous prie d’être compréhensible. Pour ma part, nous avons réalisé beaucoup de choses promises et d’autres non promises : nouveau siège APC, stade communal, lycée, gaz de ville, locaux pour les jeunes, sans compter les nombreux projets réalisés au niveau de chaque village. De plus, nous avons promis une répartition équitable des projets ainsi qu’une gestion transparente de l’habitat rural, des recrutements,…
    Toutefois, je vous invite à nous préciser les promesses non tenues.
    2) Concernant le suivi des projets, il faut souligner qu’il existe trois formes de suivi :
    – Un suivi technique assuré par les services techniques de l’APC et de la daïra
    – Un suivi ‘‘politique’’ assuré par les élus (et à ce titre, je procède régulièrement à des sorties sur le terrain, notamment quant des problèmes d’opposition sont rencontrés. De toute façon, il n’y a aucun projet que je n’ai pas visité au moins une fois).
    – Un suivi citoyen assuré par les comités de village et les citoyens concernés. Et sans ce dernier, le contrôle ponctuel des responsables à lui seul ne peut être efficace à cause de plusieurs facteurs. Or, on ne peut être au four et au moulin. Aussi, sans l’aide et la vigilance des citoyens (futurs bénéficiaires du projet), la volonté et le dévouement du maire ne peut pas venir à bout de toutes les difficultés.
    3) Concernant la présentation des bilans. Nous aurions aimé en effet présenter régulièrement des bilans chiffrés à la population comme nous l’avons promis mais pour des raisons logistiques et humaines, cela n’a pas été malheureusement possible. Néanmoins, à chaque session de l’assemblée, nous présentons non seulement un bilan de ce qui est fait ou qui reste à faire mais aussi un état des lieux détaillé sur l’ensemble des démarches entreprises par l’exécutif communal. Or la population est toujours invitée à ces assemblées mais en dehors de quelques citoyens, ce sont seulement les comités de village et le mouvement associatif qui assiste à ces assemblées où après l’épuisement de l’ordre du jour inscrit à la session, un débat général est ouvert à l’ensemble des présents. Pour vous faire une idée de la richesse et de la liberté de ton de ce débat, je vous prie de venir assister à la prochaine réunion de l’assemblée , je ne sais pas s’il en reste encore.

    J’espère avoir apporté quelques éléments de réponse à vos interrogations et je demeure à votre entière disposition pour compléter mes réponses si vous voulez bien expliciter vos questions, notamment celle relative au non-respect du programme électoral.

    A la fin, je vous remercie vivement de me souhaiter bonne chance pour les prochaines élections locales.
    La commune d’EL-flaye, un exemple à suivre en matière de transparence et de l’utilisation des nouvelles technologie de l’information ,mérite à première vue la double palme pour la transparence des activités de son assemblées populaire communale (APC) et son engagement dans les nouvelles technologie de la communication à travers un site actif et très communicatif.
    Merci chers concitoyens, je vous donne rendez-vous pour le 29 novembre afin de me renouveler votre confiance, je ferai mieux en travaillant plus pour gagner plus.
    Tout ça n’est pas vrai, ce n’est qu’un rêve d’espoir qu’une commune comme Leflaye retrouve sa dignité d’antan.
    Hafou

    • Bonsoir Hefid,

      Merci pour ce petit résumé. Merci surtout pour ta franchise. Je dirai que tu n’es pas un politicien car ce dernier « betonne » souvent autour de lui et de se qu’il a fait. Un politicien ne donne jamais raison à l’autre et surtout se donne tout le temps raison et gloire.

      Pour moi, tu es un bon gestionnaire et c’est tres honnete de ta part de citer les taches tu a oublié de faire durant ton mandat. Esperant qu’elles seront réalisées durant la prochaine législature.

      Bonne chance camarade

    • Je crois que ce n’est pas le maire qui a écris ce commentaire. Mais un autre usurpateur qui croit faire ainsi de la politique.

      Ce n’est pas comme ça qu’on fait de la politique. Ceci est juste un charabia pour vieille femmes. On appelle ça de la « boulitik » qui n’a rien avoir avec La Politique.

      Il faut être à la hauteur pour prétendre débattre avec autrui. Commencer par garder pour soit sa haine et le mépris des autres. Ensuite il faut assumer sa personne devant les autres et ne pas se cacher pour faire son héros sur des sites internet et encore pire, induire enerreur ses interloculteurs avec des méthodes dignes des élèves du niveau collège.

      Voilà, ma dalmagh staghfer allah.

  16. Bonsoir à tous !
    Bonsoir Hafou !
    Tout d’abord je suis heureux de te voir venir débattre ici. Pour moi, c’est encore une PREUVE que le débat est important et ici (sur le net) il trouve assez bien son écho !
    Je commence par ton point 3)
    « Concernant la présentation des bilans. Nous aurions aimé en effet présenter régulièrement des bilans chiffrés à la population comme nous l’avons promis mais pour des raisons logistiques et humaines, cela n’a pas été malheureusement possible »
    Tu es responsable mon ami ! Un père de famille ne peut pas dire à son enfant : désolé mon fils aujourd’hui c’est ramadhan car j’ai les poches vides et je n’ai pas ramené de nourriture. Il serait un mauvais père.

    Mais avant de continuer, je dois éclaircir un point. Si je ne suis pas d’accord avec toi ce n’est pas pour défavoriser votre candidature ! J’essaye de pencher pour personne. Je suis pour celui qui fait l’effort continu dans sa tâche. Celui qui ne lâche pas ces citoyens…

    Tu es venu aujourd’hui et j’espère que tu reviendras souvent même après ce petit passage électoral. Oui, il faudra revenir.

    Puis, j’entends toujours dire que la population par ci, la population par là… Redonner confiance à la population. Voila la solution. La population a été longtemps délaissée.
    Vrai ou faux ?
    La population a été abandonnée, il faudra du temps pour qu’elle revienne. Quand la population retrouvera sa dignité sociale et politique, c’est-à-dire sa citoyenneté, elle redeviendra par définition responsable à nouveau. Pas de dignité citoyenne, pas de responsabilité !

    Ta conclusion : « Tout ça n’est pas vrai, ce n’est qu’un rêve d’espoir qu’une commune comme Leflaye retrouve sa dignité d’antan. »
    J’espère que c’est une blague. Est-ce une blague ?

    Ensuite point 2)
    « Concernant le suivi des projets »
    – Un suivi technique assuré par les services techniques de l’APC et de la daïra. Oui le suivi existe, mais question : Le « timing » est-t-il respecté ?
    – La visite de chaque projet au moins une fois : c’est pour faire quoi ?
    – Un suivi citoyen assuré par les comités de village.
    Cela montre qu’il y a 2 entités qui arrivent à travailler ensemble. J’espère qu’il y en aura d’autres qui vont les rejoindre !

    Enfin le point 1)
    «A propos du notre programme électoral»: beaucoup de citoyens doivent parler de tout cela.
    Moi je n’ai qu’une seule question, pourquoi les écoles primaires n’éduquent pas convenablement nos enfants ? Le résultat doit être impératif. Des générations sacrifiées. Qu’allez-vous faire pour empêcher l’hémorragie ?

    Un simple citoyen.
    Merci

    • Salut Nabil,
      Il faudra bien comprendre et lire mon message, c’est un message d’une commune rêvée. Cela dit que je me suis mis dans la peau d’un élu qui répond à ses concitoyens, qui rend des comptes même si cela pour s’excuser.
      Je me suis inspiré d’une chanson de Ait Menguellat où il rêve d’une avenir meilleur pour l’Algérie, moi par contre j’ai rêvé d’une EL -Flaye meilleure ù tout fonctionne à merveille.
      hafou ( pseudonyme d’un maire en poste)

  17. oui mais j’ai senti que tu ais parti du « gouvernement » (de l’équipe communale) et que tu parles au nom de tout ton parti!. En général j’ai un bon flair…

  18. je voulais dire : « que tu fais parti du « gouvernement sortant » »

  19. Non je ne fais pas partie ni de l’exécutif encore moins partisan du RCD ou FFS, j’ai rêvé seulement que j’étais maire et j’ai rendu compte à mes concitoyens, quand je me suis réveillé j’ai trouvé une réalité amère et que tout était khorti faux.
    Pouvons nous vraiment pousser les élus à rendre des bilans publics?
    Est -ce qu’il y a des maires qui ont déjà présenté des bilans publics?
    Est-ce que le citoyen a le droit d’avoir des explications?
    On dirait que lorsqu’on demande ses droits est un péché en notre temps. Et oui les maires qui se respectent rendent des comptes pour leur concitoyens qu’on le veuille ou non, il doit dire à combien il a consommé son programme électoral.
    Je lance un défi pour les autorités locales de le faire publiquement et d’accepter un audit comptable s’ils n’ont rien à se reprocher.

    • Encore une anomalie de notre corps malade à soigner ! 🙂 Oui, les bilans sont impératifs mes frères.
      Notre corps malade est arrivé à un stade de douleur si intense que tous voulons que cela change. Les citoyens d’aujourd’hui veulent qu’on les informe. Bien sur que c’est leur droit. Je suis étonné qu’on pose cette question.
      Je crois que nous sommes quand même une république DEMOCRATIQUE et POPULAIRE !
      Je me suis déjà exprimé sur l’interaction entre la commune et ses citoyens. Plus les interactions seront fréquentes et plus les liens entre la commune et ses citoyens seront plus forts.

    • J’ai rajouté un nouveau thème sur les infrastructures de notre cité pour certaines encore insuffisantes. C’est le point 8- Ville structurée et solide.
      Pour plus de précision les secteurs suivants sont mis dans le forum pour mieux en débattre.

      8- Ville structurée et solide/ L’eau
      8- Ville structurée et solide/ Le Gaz
      8- Ville structurée et solide/ Pompiers d’El-Flaye
      8- Ville structurée et solide/ L’électricité
      8- Ville structurée et solide/ Le téléphone
      8- Ville structurée et solide/ Internet
      8- Ville structurée et solide/ Les rues, placettes, squares…
      8- Ville structurée et solide/ La polyclinique
      8- Ville structurée et solide/ La poste
      8- Ville structurée et solide/ La bibliothèque communale

      Personnellement, ce qui m’intéresse c’est de continuer à s’informer (Le changement c’est maintenant !) de la suite de chaque projet !
      Voila.

  20. Défendez vos droits et exprimer ce que vous voulez, ce que vous croyez et sentez de façon directe, honnête et spontanée tout en respectant les droits des autres.

    D’une façon générale sur le plan relationnel le P /A.P.C. doit tenir compte des éléments suivants, d’ailleurs c’est dans sa formation.

    -Créer la motivation par son implication personnelle.

    -Favoriser les échanges et les consensus.

    -Donner confiance, encourager.

    -Clarifier et dénouer les conflits émergeants.

    Alors tout est dans la communication et celle est synonyme de l’action, le fait de communiquer, d’établir une relation avec autrui, de transmettre quelque chose à quelqu’un, l’ensemble des moyens et techniques permettant la diffusion d’un message auprès d’une audience plus ou moins vaste et hétérogène et l’action pour quelqu’un, une entreprise d’informer et de promouvoir son activité auprès du public, d’entretenir son image, par tout procédé médiatique.
    Maintenant s’il y a un obstacle dans la communication, cela veut dire que la communication nuit à l’état d’esprit d’une personne, à sa disponibilité, à son niveau social, de la distance entre les interlocuteurs, le sens des mots, le sens de l’écoute, le moment n’est pas choisi, le contexte ne le permet pas, le lieu ne le permet pas.

  21. Salut Nabil, oui je vois que tu es très actif sur ce site. El-Flaye en manque de jeunes comme toi, dommage que t’es à lghorba.
    A propos du point 8, mettons comme même un peu de clarté.
    8- Ville structurée et solide/ L’eau
    A part l’eau du forage pompé régulièrement de la nappe phréatique, le réseau tichihaf n’est pas encore fonctionnel, nous aimerions avoir plus de précisions sur ce qui bloque le raccordement à ce réseau.
    -Les sources ( puits, fontaines ( tilioua)) ne sont pas inscrits dans aucun programme à ma connaissance si ce n’est le recensement des puits existants à El-Flaye. Il serait plus qu’urgent de penser à ces sources, à les purifier pour les rendre une eau potable vue la rareté de cette source vitale.
    8- Ville structurée et solide/ Le Gaz
    le gaz de ville programmé pour fin 2009 n’arrive toujours pas, serait -il pour la fin 2012 ou le début 2013, quels quartiers ou villages qui seront concernés par ce raccordement au gaz de ville?
    Combien de maisons se doteront-elles?
    Scanner la carte du réseau nous facilitera la tâche.
    8- Ville structurée et solide/ Pompiers d’El-Flaye
    C’est vrai qu’El-Flaye recèle un potentiel humain compétent et efficace à El-Flaye, serait -il possible de créer une annexe détachement ou une sous -unité avec l’encadrement existant et le renforcement par d’autres agents de la protection civile, je vous propose de contacter Chabour Hakim un chef du centre de la protection civile de Setif, il est le mieux placé pour entamer des démarches.
    8- Ville structurée et solide/ L’électricité
    Notre réseau date de l’époque coloniale, nos câbles sont usés et ne répondent plus aux normes ISO. Est-ce que la réfection du réseau et son extension est programmé, sinon y a t-il un projet de transformation en torsadé de ces dits câbles. Il serait préférable aussi de contacter Alilouche Karim pour d’éventuelles informations.
    8- Ville structurée et solide/ Le téléphone
    Le téléphone est l’un des réseaux les plus défectueux dans la commune, quelques extensions ont été opérées mais ça reste insuffisant vue la demande et le désir de se doter d’internet dans les foyers. Il faudra peut -être contacter Chelfi Ghani pour plus d’informations.
    8- Ville structurée et solide/ Internet

    8- Ville structurée et solide/ Les rues, placettes, squares…
    Le goudronnage de la route nationale n 26 a été l’effort de Amara Omar cadre aux travaux publics de Béjaia , des pistes agricoles devenues grandes ruelles de quartiers attendent toujours cette opération. Sinon quelles priorités pour le bétonnage des rues encore poussiéreuses, quelles routes inscrites pour une nouvelle opération de bétonnage?
    Les placettes comme la mosquée d’El – flaye, Tignatine, aderbouz, Rachid Oumerane; la poste,…. sont des placettes à inscrire pour devenir des placettes publiques ou se reposeront nos vieux pour lire leur journal le matin. Il faudra aussi penser à un square communal, le lieu est à déterminer en fonction du foncier.
    8- Ville structurée et solide/ La polyclinique
    La polyclinique offre beaucoup de services à nos patients, faut-il la garder et l’améliorer ou la transformer en maternité sachant que Targa ouzemour est la seule maternité que dispose notre wilaya pour les 52 communes. Quelle démarche avec quel personnalité, c’est à discuter avec nos cadre de la santé ( Terki Zoubir, Mouaci Abderzak, Slaouti Mohand, dr Messaoudi, dr Amirat…)
    8- Ville structurée et solide/ La poste
    La poste d’el-flaye fait un travail remarquable et joue un rôle très important dans la communication et l’acheminement du courrier et des colis postaux, en effectuant pas moins de 200 opérations de compte ccp par jour.
    8- Ville structurée et solide/ La bibliothèque communale
    Il faut dire deux bibliothèques, l’une située à l’ex Apc, dotée de livres, d »ouvrages, et de revues… Cette bibliothèque est gérée par l’association « Patrimoine et savoir », donne de temps en temps des cours de soutien aux élèves mais reste insuffisante pour contenir tous les élèves d’el -flaye , donc n’est pas communale car les élèves d’autres villages ne bénéficient pas, un poste de bibliothécaire est à prévoir et sera renforcé par les bonnes volontés ( enseignants, hommes de lettres, hommes de culture…)
    l’autre bibliothèque située à l’école primaire de filles non encore réceptionnée dotée même d’une médiathèque non encore fonctionnelle, le problème peut- être est la dotation en moyens humains, donc l’ouverture d’un concours pour les postulants. Cette bibliothèque est déjà dotée par l’association  » Identité et Partage » de Montpellier ( environ 7000 ouvrages) avec des efforts gigantesques et inimaginables de notre ami et frère Nadir Bettache, ce docteur et chercheur a su convaincre ses amis pour faire un déplacement et tisser des liens à El – flaye, nous le saluons et nous lui rendons un grand hommage.
    Reste dons à ouvrir cette bibliothèque et la rendre active au grand bonheur des lecteurs, élèves, étudiants et jeunes.

    Personnellement, ce qui m’intéresse c’est de continuer à s’informer (Le changement c’est maintenant !) de la suite de chaque projet !
    Voila.

  22. Cependant merci d’enrichir mes propos sur le point 8 et le reste. Je t’encourage à le faire aussi souvent que possible.

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*