Béjaïa : Célébration de la journée du 8 Mars

La femme à l’honneur.

A Béjaïa, c’est une ambiance pleine de festivités et d’activités variées qui marque la célébration de la Journée mondiale de la femme.

Dans le chef-lieu de la wilaya, c’est une semaine entière qu’on a consacrée pour célébrer cet événement. Depuis samedi dernier au niveau de la Maison de la culture Taos Amrouche (voir également en page culturelle), se déroule une semaine d’animation avec un riche programme, pour le plus grand bonheur de la gent féminine massivement représentée sur les lieux, a-t-on constaté. Au menu, une exposition des femmes artistes, laquelle d’ailleurs, s’est étalée tout au long de la semaine. Aussi la première journée a été marquée par la préparation d’un couscous traditionnel par des femmes venues des quatre coins de la wilaya. les présents se sont autant régalés les palais que les yeux, car il y avait beaucoup de choses à voir. Au menu également, du quatrième art, du chant, des galas artistiques et des projections cinématographiques avec en lice, des films qui traitent notamment du statut de la femme dans la société en général et dans le monde musulman en particulier tel que “Rachida” de Yamina Bachir Chouikh, qui a été diffusé dans l’après-midi du lundi. Pour aujourd’hui, 8 mars, le premier responsable de la wilaya est attendu à la Maison de la culture pour ouvrir cette journée. La semaine se soldera par un grand gala artistique, jusque tard dans la nuit, que vont animer plusieurs artistes à l’image de Billal Maouche et Tariket Mahdi de la troupe “Jasmin” et l’artiste Cheb Hakim. Dans d’autres régions de la wilaya de Béjaïa, à l’exemple de la commune de Tinebdar qu’on a l’habitude de voir chaque année célébrer chaleureusement la Fête des femmes, a été organisé le quatrième Salon de la femme de cette localité auquel ont été conviées toutes les femmes de la région de Sidi Aïch pour prendre part aux festivités.

Tout comme au chef-lieu de la wilaya, un couscous populaire connu sous le nom “Aderyis” a été savouré par les invités. Le programme concocté par la commune de Tinebdar pour être à la hauteur de l’événement est aussi riche que varié. En consultation du programme préparé pour ce quatrième Salon de la femme de Tinebdar, on se rend compte que rien n’a été laissé au hasard. Au menu, des conférences et débats sur la femme et sa place dans la société, sur Taos Amrouche et sur les dispositifs d’aide à la création de microentreprises et d’emploi, hommages aux femmes handicapées de la commune auxquelles une délégation féminine s’est rendue à leur chevet pour leur offrir des cadeaux symboliques, dépistage du cancer du col de l’utérus par le docteur Sedni Madjid à la polyclinique de Tinebdar, hommage aux femmes qui suivent depuis quelques années des cours d’alphabétisation. Même un défilé de mode s’est invité au menu ainsi qu’un marathon pour femmes pour la journée d’aujourd’hui. C’est par un grand gala artistique que va se solder ce quatrième Salon de la femme à Tinebdar. La famille universitaire de Béjaïa a, elle aussi, tenu à célébrer le 8 Mars avec l’organisation par la direction des œuvres universitaires des éliminatoires régionales du sport universitaire féminin du 7 au 9 mars auxquelles 12 délégations des directions des œuvres universitaires du centre du pays ont été invitées pour prendre part aux jeux universitaires féminins. De son côté, l’Association des femmes cadres de la wilaya de Béjaïa “AFAC” organise du 7 au 10 mars une série d’activités pour célébrer à la fois, la Journée mondiale de la femme et le cinquantième anniversaire de l’Indépendance.

Pour cela, un programme très chargé a été préparé par l’association. Des débats et conférences animés par des docteurs, des journalistes, des psychologues et des enseignants universitaires ont été donnés dans la première journée de la manifestation. Pour aujourd’hui, c’est la pièce théâtrale Warda, mise en scène par Laamiri et interprétée par l’artiste Tounes en collaboration avec le Théâtre régional de Béjaïa, qui rentre en lice, elle sera juste après suivie d’un débat. Pour les deux journées restantes, il aura lieu dans la journée du 9 une projection d’un film-documentaire de l’association “Femmes et politique” au niveau de la cinémathèque de Béjaïa, pour ce qui est de la dernière journée, l’association veut finir en toute beauté avec l’organisation de la caravane féminine pour la sécurité routière qui prendra pour point de départ la Maison de la culture Taos Amrouche en destination de la wilaya de Jijel.

M. H. Khodja
08 03 2012 depechedekabylie.com


Nombre de lectures: 3305 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Subscribe to Comments RSS Feed in this post

2 Reponses

  1. Un petit clin d’oeil :

    La Courbe de tes yeux

    La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
    Un rond de danse et de douceur,
    Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
    Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu
    C’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vu.

    Feuilles de jour et mousse de rosée,
    Roseaux du vent, sourires parfumés,
    Ailes couvrant le monde de lumière,
    Bateaux chargés du ciel et de la mer,
    Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

    Parfums éclos d’une couvée d’aurores
    Qui gît toujours sur la paille des astres,
    Comme le jour dépend de l’innocence
    Le monde entier dépend de tes yeux purs
    Et tout mon sang coule dans leurs regards.

    Paul ELUARD, Capitale de la douleur, (1926)

  2. la photo ne vient pas de bedjaia mais de ait djimaa commune de ait bouadou dans la region des oudahias à tizi-ouzou

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*