Béjaia La flambée encore et toujours

VIRÉE DANS LE MARCHÉ HEBDOMADAIRE DE SIDI AHMED

Au marché hebdomadaire de Sidi Ahmed à Béjaïa, les prix des fruits et légumes, même s’ils donnent l’impression d’une relative stabilité, ne sont en réalité qu’eninstance d’une nouvelle augmentation.

En matière de prix de fruits et légumes, explique un ancien maraîcher, la politique pratiquée est celle de l’histoire de l’escargot qui monte un mur : le jour, il fait une progression de deux mètres et la nuit il glisse d’un mètre, ce qui fait qu’au final, il est en ascension constante d’un mètre par jour.

C’est l’exemple de la tomate, des pommes de terre et des autres produits maraîchers. Les intervenants de la filière se concertent pour créer une pénurie d’un produit donné, enchaîne notre interlocuteur, augmentent son prix de plusieurs dizaines de dinars au risque éventuel de provoquer une mévente du produit durant quelques semaines, puis pour satisfaire les consommateurs, ils rabaissent les prix de quelques dinars. La tomate, qui coûtait, il y a moins d’un mois, 30 à 40 DA le kilo, 100 DA les 3 kilos, est passée subitement à 100 ou 120 DA le kilo. Les consommateurs sont heureux de la retrouver, actuellement, sur les marchés, entre 75 et 90 DA. Les autres légumes ne sont pas épargnés de ces augmentations de prix.

Les cardes qu’on achetait pour 50 DA au maximum, sont passés, en peu de temps, à 90 DA. Le prix de la salade, qui caracolait entre 50 et 60 DA, est passé à 120 DA. Les blettes se font très rares sur le marché. Le prix de la courgette oscille sans justification apparente entre 40 et 150 DA. Le prix de la coriandre, le persil et les céleris a augmenté, ces dernières semaines, de quelques 5 à 10 DA le bouquet contenant une douzaine de brins. Seuls quelques légumes sont proposés à des prix raisonnables parce qu’ils sont très peu demandés comme les fenouils (50 DA) et les aubergines (30 DA). Quant aux fruits, on peut dire que c’est le même constat qui a été fait. Les oranges, qui se pavanent seules sur les étals, sont proposées à des prix souvent hors de portée des consommateurs.

B. Mouhoub 14/04/2013
depechedekabylie.com


Nombre de lectures: 1369 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*