AbdelMalek CHERID

Abdelmalek CHERID est né en 1949 à EL-FLAYE, tout près de BEJAIA, en KABYLIE, il y grandit, au sein d’une famille qui encourage son attirance vers la musique, les arts plastiques et l’écriture, qu’il pratique toujours aujourd’hui. Dès son enfance, ses dons pour le dessin le font remarquer, il les développe lors de son adolescence à BEJAIA et à ALGER, ou il découvre musées et galeries, ses premières toiles datent de cette période. Il expose pour la première fois en 1980, et à obtenu plusieurs prix et médailles.

Autodidacte, inspiré par les formes traditionnelles de la vie dans sa région, il poursuit son travail en multipliant thèmes techniques et supports.

Principales expositions de Abdelmalek Cherid

Nom : CHERID
Prénom : Abdelmalek
Né en : 01/03/1949 à EL-FLAYE
Adresse : Cité Sidi Ahmed Bt J12 N°727 – Béjaia
Téléphone : (034) 21 83 49

Critique d’art ( Abdelmalek Cherid – Peinture et terres cuites )

Toiles, huiles sur carton, aquarelles, travail sur peaux de poisson et feuille morte, terres cuites, ce n’est pas tant la diversité des supports et des techniques qui importe que la volonté de l’artiste de témoigner d’une culture berbère de la Kabylie algérienne.

Aux origines furent les peintures rupestres du Tassili. Elles ont inspiré directement Cherid, certes, mais surtout elles sont sous –jacentes à toute son œuvre, parce qu’elles le sont à l’expression graphique de sa culture ; les motifs géométriques, très souvent des triangles, des losanges…encore si vivants dans l’art populaire, en sont issus, témoins du langage symbolique, du signe magique dont les traces se sont perpétuées dans le paysage quotidien en décorant tapis, céramiques, poterie, voire sur le corps humain, par le tatouage.

De cette culture, Chérid décrit des scènes de la vie quotidienne ; la technique de l’aquarelle se prête bien à ses notations rapides, précises. Il s’attarde particulièrement à représenter ces intérieurs de maisons qu’aujourd’hui encore les femmes, lorsqu’elles ont accompli les rites magiques destinés à protéger leur demeure au moment de sa construction, décorent entièrement de peintures symboliques destinées à la protéger, et à lui apporter bonheur et prospérité. Chaque femme tint à la protéger, et à lui apportent bonheur et prospérité. Chaque femme tient de sa belle-mère les motifs propres à sa famille ; ainsi, la lecture a lieu à deux niveaux : le sens communautaire commun s’enrichit d’un sens familial.

Chérid décrit ces maisons ans une palette minérale sourde. Mais parfois la description s’effectue au profit de la mise en valeur du signe. Et ces signes, dans une autre manière, matière généreuse, tour à tour mate et brillante, registre coloré vif et contrasté qui rappelle celui des tapis et de poteries traditionnelles, Chérid les détache de leur support utilitaire et les met en scène, les accompagnant parfois d’objets ou des lettres de l’écriture antique de la langue berbère, le tifinagh, et ainsi en fait les emblèmes d’une culture. A partir de là, détaché de leur fonction magico-symbolique, est-il essentiel qu’ils soient lisibles par l’autre ?

Aujourd’hui, la peinture du Maghreb est à la recherche d’un équilibre entre les apports somme toute récents de la peinture européenne, penture de chevalet introduite au XIXème, et l’héritage arabe ou plus largement oriental, acquis d’une civilisation du signe, qui s’est notamment épanoui dans la calligraphie. On y note, après l’apprentissage des formes occidentales, un retour vers soi, une volonté de renouer avec la tradition. A la charnière de ces deux mondes travaille Chérid qui, avec simplicité, nous propose les signes de sa propre culture.

Florence CHARPIGNY, Ingénieur CNRS, Chercheur en Ethnologie,
Université Aix-en-Provence, France,
Lyon, France, 20/05/92.


Ses Principales Expositions

1980:
Concours culturel SONATRACH EL-BIAR 1er prix.
1985:
BEJAIA, caravane culturelle YOUM EL ILM T.R.B. (collective).
1986:
BEJAIA, Festival du 20 Août (collective, organisateur).
SIDI –AICH, Exposition du 1er Novembre (individuel).
1987:
ALGER, Riad El Feth, Galerie FRANTZ FANON (centre des Arts) (individuel).
AIN DJELFA, centre culturel (individuel).
ALGER, complexe SIDI-FREDJ (individuel).
BEJAIA, complexe les HAMADITE (individuel).
BEJIAIA, Université (individuel).
TIZI-OUZOU, maison de la culture (individuel).
DATNA, maison de la culture (collective).
ALGER, Palais du peuple (individuel).
BEJAIA, Université (journée de la femme) (individuel).
BEJAIA, Théâtre Municipal, semaine culturelle berbère.
1988:
ALGER, Galerie EL-KETANI (BAB EL OUED) (individuel).
ALGER, Galerie du théâtre de Verdure (ville d’ALGER) (individuel).
BEJAIA, Université (individuel).
BEJAIA, Théâtre Municipale (individuel).
ALGER, Galerie EL-MOUGGAR (centreculturel et d’information) individuel.
GHARDAIA, hôtel ISORANE (individuel).
ALGER, journée du moudjahid Palais du peuple ( Adis-abibas)
1990:
BEJAIA, théâtre municipale, premier anniversaire du RCD (individuel).
1991:
Biennale internationale d’ALGER.
1992:
XI salon des Arts Figuratifs, ville d’ALGER.
Festival international VENICIEUX LYON (fest.color) FRANCE
1993:
Espace des Arts plastique (collective) international (LYON-FRANCE).
1995:
XXII Salon d’Arts Graphique et plastiques CHTEAU DE VILLIERS PARIS – France (Collective International)
Inauguration du palais de la culture de BEJAIA.
1996:
Lycée Mixte de SIDI-AICH (individuel)
Commémoration du printemps Amazyre EL-FLAYE (SIDI-AICH)
Festival national des Arts plastique 7eme édition SOUKAHRAS
1998:
Premier festival national d’Arts plastique TIZI-OUZOU 1er prix
Festival National des Arts plastique 8eme édition SAHRAS.
2000:
Premier salon des Arts plastique de Constantine.
Exposition vente CAPRITOUR Tichy.
Journée mondiale de la femme.
2001:
Premier congres international de rééducation université Bejaia.
Collectif d’association culturelle de Boukhlifa, organisateur et exposant. Festival 20 Avril.
Carrefour des Arts et orties de Bejaia, par le HCA.
2002:
Carrefour des Arts traditionnels Bejaia, APC.
Exposition vente CAPRI LIVE Tichy, Bejaia
2003:
Inauguration Résidence CRISTAL, Bejaia (présence du Ministre du Tourisme).
Salon des Arts plastique Guelma 8eme édition.
Exposition permanente à CAPRI LIVE Tichy.
2004:
Célébration Yenayer, Jour de l’An berbère.
Exposition Parc Chanot et Vieux Porte Marseille France.
Exposition Banque CNEP Bejaia.
2005:
Célébration Jour de l’An Berbère.
Porte ouverte sur les arts plastiques Maison de la Culture Bejaia.
Célébration de la journée Mondiale de la Femme, Association Culturelle Assirem, Résidence Universitaire Aamriw Bejaia.
2006:
Célébration de la journée Mondiale de la Femme, Association Culturelle Assirem, Résidence Universitaire Aamriw Bejaia.

Éditions
Carte postale d’une œuvre acquise par la ville de Venicieux/DCF
Biographie édition Casbah de MANSOUR ABROUS << les Artistes Algériens dictionnaire biographique 1917-1999 >>.
Mémoire Algérienne édition DAHLEB auteur, ACHOUR CHERFI.

Articles De Journaux
3 articles par le journal EL-Moudjahed.
1 article par le journal Horizon.
2 articles par le journal Révolution Africaine.
1 article par le journal Alger Républicain.
1 article par le journal Liberté.
1 article par le journal L’opinion en France.
1 articles par le journal Le progrès (journal régional de Lyon).

Radio Et Télévision Algérienne
Intervention en Tamazight lors du Festival des Arts plastiques Souk Ahras.
Exposition à la galerie El-Ketani Alger. Filmé par ENTV œuvre déclarées patrimoine National
Filmé lors d’une exécution d’une miniature à Bejaia (1985)

BRTV
Filmé lors de l’exposition avec le collectif des associations culturelles de Boukhelifa le 20/04/2000
Filmé pendant l’exposition CPRI-LIVE Tichy (2000).

————-
http://cherid.skyrock.com/

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*