Des citoyens en colère ferment la route Béjaïa-Alger

10801882_10204289250424085_6818937747072103024_nLe Soir d’Algérie, 3 novembre 2014

Après avoir observé un regroupement devant le siège de la wilaya le 19 octobre dernier, les habitants des quatre communes de la daïra de Chemini, Souk-Oufella, Chemini, Tibane et Akfadou, ont décidé de radicaliser leur mouvement de protestation en procédant, tôt dans la matinée d’hier, à la fermeture de la RN 26, reliant la wilaya de Béjaïa à Alger en passant par Bouira, ainsi que l’ensemble des chemins de wilaya menant vers ces localités, pour exiger le raccordement dans l’immédiat de leurs foyers au réseau de gaz naturel.

La circulation automobile a été totalement paralysée par ce blocus, provoquant un énorme bouchon sur plusieurs kilomètres.

Les protestataires qui ont bloqué cet important axe routier à hauteur de Takrietz, plus précisément au lieudit Maâkal et Boutagout ,entendent ainsi éructer leur colère contre «l’exclusion» de leur daïra de la deuxième tranche du projet de raccordement des 50 353 foyers de la wilaya au gaz de ville. «Bien que le gazoduc traverse le territoire de notre daïra, le raccordement de nos foyers est une nouvelle fois renvoyé à la prochaine tranche du programme. Le wali avait pourtant solennellement déclaré, lors de sa première visite après son installation en décembre 2010, que les travaux de raccordement débuteront en mars 2011», s’insurgent des villageois manifestants tout en s’interrogeant sur les critères et les choix ayant défini la répartition dudit programme alloué à la wilaya dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014, qualifiant cela «d’injustice et de hogra».

Intervenant sur les ondes de la radio locale, le wali de Béjaïa a affirmé que la daïra de Chemini est aussi «concernée» par le projet de raccordement au réseau de gaz naturel. «Les communes de Chemini ne sont pas oubliées ou exclues du projet. Que la population de Chemini se rassure. La daïra est officiellement inscrite au programme, j’ai moi-même signifié aux concernés la consistance du projet et le nombre de foyers programmé», a déclaré la première autorité de la wilaya dans son intervention, pour tranquilliser les villageois protestataires.

Loin d’être visiblement convaincue par les réponses du wali, la coordination des citoyens de Chemini, initiatrice de la protestation, note dans un communiqué rendu public au lendemain de la rencontre avec le premier responsable de l’administration de wilaya, tenue lors de son dernier rassemblement à Béjaïa, que «ni l’échéance, ni la date et encore la moins la référence de la couverture financière du projet de raccordement prétendu dans le P-V n’ont été avancées et qui vise à duper la population en semant la division afin de permettre à l’entreprise réalisatrice d’achever les travaux de la déviation de la ligne de transport qui traverse le centre du territoire de la daïra de Chemini», écrivent les protestataires, déterminés à ne pas lâcher prise jusqu’à la satisfaction de leurs doléances.

A. Kersani


Nombre de lectures: 1526 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*