Ecritures d’éxil par Rabah BELLILI

El ghorba, c’est un mot chargé de sens, de nostalgie, de fatalité, d’espoirs,  de désespoirs, d’oublis, d’absence, de doutes, de certitudes,  d’impuissances, de souffrances, de solidarités, de joies, de tristesses, de mémoire et d’histoires.

« Mon exil, je l’ai décidé, et en décidant de partir, j’en ai assumé toutes les conséquences, les prévisibles et les insoupçonnables».

Il suffit d’écouter, les chants, conter ces étranges sentiments, sur ce décalage, dans le temps et l’espace, et les couleurs de l’exil se décrivent comme intemporelles et universelles.

Ce pays, ce village, ce quartier, ces visages, si proches et pourtant si distants, à portée de voix, aux chemins interdits.

Les chemins de l’exil, se sont adaptés au temps.

L’exil d’hier et d’aujourd’hui.

Les maisons de l’exil ont changé, elles aussi.

« Toi, la mer immense, porte moi l’écho, des notes grinçantes, de mon vieux piano… ».

La musique de l’exil, s’accommode si aisément aux larmes,  quel que soit l’horizon d’où je viens. Les larmes sont silencieuses, presque invisibles, si elles ne marquaient, malgré moi, mon visage, mon regard, mon souffle et mon âme.

Les larmes sont invisibles, et  j’imagine celles que  je n’entends pas.

Je tais les miennes, pour distraire les soupirs du quotidien.

« Mon exil, je l’ai décidé », comme un cri, comme une déchirure, comme une volonté.

Un ancien,  un Maître, Da L’Mouloud,  rapportait les paroles d’un poète «je pense en français et je pleure en kabyle».

Je suis le même homme, et aussi un autre, l’exil, m’a donné un autre regard, sans oublier qui je suis, ni mon devoir et mon rang.

Mon histoire, banale, car tant d’hommes me ressemblent, est unique, et passionnante, car malgré, les tempêtes, et les chocs de l’exil, bien que désorienté, je tiens toujours debout, le pas dans le présent sans oublier ni  le passé, ni ma terre ni les miens.

Le 21/05/2008
Par Rabah BELLILI       


Nombre de lectures: 45 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*