EL-FLAYE DEUX JOURNÉES DE FORMATION ONT ÉTÉ ORGANISÉES LE WEEK-END DERNIER

Photo Archive: Bibliothèque El Falye

Photo Archive: Bibliothèque El Falye

« Sensibilisation à la création d’activité »

Sous l’égide de l’association culturelle «savoir et patrimoine» d’El Flaye, en partenariat avec la Fondation allemande «Konrad Adenauer», via son bureau basé à Alger, une quinzaine de jeunes femmes, diplômées universitaires, ont pris part, vendredi et samedi passés, à une formation, assurée par Mme Ouiza Ghaleze, consultante et docteur en philosophie, avec comme thème «sensibilisation à la création d’activités». Durant ces deux jours, Madame Ghaleze a surfé sur l’ensemble des dispositifs (ANSEJ, ANEM, CNAC, ANGEM…etc.), mis en place par l’Etat en vue d’aider les jeunes en proie au chômage et ne trouvant dans le meilleurs des cas que des contrats, dans le cadre de la DAS, PAIS et autres dispositifs provisoires. Détails et exemples à l’appui, elle voulait surtout leur montrer que «vouloir rime forcément avec pouvoir». Elle nous dira a propos du but de cette formation : «des jeunes diplômés travaillent dans le cadre de l’emploi de jeunes, ce qui ne correspond pas à leurs profils. Il faut donc les orienter, les pousser à positiver leurs compétences et aller vers la création de leurs propres entreprises».

Des jeunes femmes, ayant déjà fait cette expérience ont aussi pris part à cette formation, en vue de l’enrichir, de donner l’exemple et surtout de motiver les autres participantes. L. K, une jeune diplômée du supérieur, a réussi à se lancer dans un domaine presque réservé aux hommes, à savoir la collecte du lait. Durant la première journée de formation, cette jeune fille a longuement parlé de son expérience devant l’assistance. Une autre parla de la sienne dans la création d’une école privée. Deux expériences réussies, qui ont ouvert les yeux des participantes sur pas mal de choses. Durant ces deux journées de formation, en survolant les dispositifs et procédures de création d’entreprises, Madame Ouiza Ghaleze insista longuement sur «l’accompagnement des jeunes promoteurs et la problématique et complexité du système bancaire».

A la fin de cette formation, la parole a été donnée aux participantes pour s’exprimer et donner leurs points de vue et s’informer davantage. D’autres rencontres ont d’ailleurs été programmées pour les jours à venir à la bibliothèque d’El Flaye siège de l’association «Savoir et patrimoine», avec quelques bénévoles notamment Zahia et Michelle. Des attestations ont été aussi remises aux participantes. Katia D, l’une des jeunes filles ayant suivi cette formation nous dira pour conclure «cette formation a été plus que bénéfique. Elle nous a montré des choses que nous ne connaissions pas avant et personnellement ces deux jours m’ont donné beaucoup de courage et de motivation qui me pousseront probablement à me lancer dans la création de ma propre affaire». Madame Ghaleze, quant à elle considère que le but de cette formation est atteint. Elle conclut sur une note de fierté : «je suis sûre et même certaine qu’après cette formation et d’ici trois mois, il y aura une ou deux entreprises qui serons lancées».

Arezki Toufouti
24 octobre 2012
in depechedekabylie.com


Nombre de lectures: 1426 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*