El Flaye : Djoudi Attoumi parle du 19 mars 1962

djoudi-attoumi

Ithri Belatèche
El Watan 25 03 2013

Djoudi Attoumi, ancien officier de l’ALN, a animé une conférence-débat organisée par l’APC d’El Flaye à la maison de jeunes de la commune pour fêter la date du 19 mars.

L’orateur a tenu à rendre hommage aux chouhadas de la localité dont il cite les noms de quelques-uns. «Des noms qui évoquent courage et bravoure» lance-t-il avec émotion. Et de continuer : «Des gens qui avaient leurs places au sein de l’état-major de l’ALN, qui ont marqué l’histoire par leurs passages et qui sont morts à la fleur de l’âge.» Cet ex président de l’APW de Béjaïa a également parlé de la contribution active de la population d’Ath Weghlis et particulièrement des femmes de ce douar. «Il ne faut pas oublier le rôle de la femme. Surtout après l’opération Jumelles. La femme a su remplacer l’home aux  combats, en renseignement…». «Celles de la région traversaient l’oued Soummam pour ramener des vivres à leurs enfants mais aussi aux moudjahidine» raconte Djoudi Attoumi.

Devant une assistance attentive, il retrace les différentes étapes de la révolution en racontant quelques anecdotes de son vécu. Le 19 mars 1962, il était à Tazmalt. La veille de «cet évènement extraordinaire», lui et ses camarades ont eu un accrochage avec les éléments de l’armée française. «Les militaires allaient nous prendre en embuscade le lendemain mais les responsables des deux parties ont annoncé à la radio le cessez-le-feu pour ce jour-là» dit-il. Ayant en face d’eux un enfant de la région et auteur de six livres, certains intervenants ont émis le souhait de pouvoir lire un livre qui sera consacré à la localité et à son rôle durant la guerre de libération.

«Je propose qu’on se réunisse entre moudjahidine et qu’on enregistre sur vidéo les témoignages de chacun avant qu’il soit trop tard» répond Djoudi Attoumi. Et de conclure : «Il ne faut pas attendre uniquement les moudjahidine. N’importe quelle association peut recueillir les mémoires des personnes âgées.»

à quand la liste des martyrs ?

Au programme de la célébration du 19 mars 1962 par l’APC d’El Flaye a figuré le dépôt d’une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative de la commune. Edifié au chef lieu communal, en contrebas du chemin de wilaya 173 A, le monument attend sa liste des chouhada de la localité depuis plus d’une décennie. Selon des citoyens, il y a eu divergences concernant les noms des personnes qui doivent figurer sur la fameuse liste. Bien que la commune compte officiellement une centaine de martyrs, l’on n’arrive pas à s’entendre sur l’inscription ou pas d’un ou de deux noms sur la plaque en marbre.

Depuis, c’est le statu quo. D’aucuns pensent qu’il est temps de dépasser tout cela et de confectionner cette liste. C’est peut être le défi qui attend les élus de cette nouvelle assemblée.

Ithri Belatèche
El Watan 25 03 2013

Nombre de lectures: 2206 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*