Le ras-le-bol des travailleurs de l’EHP de Sidi Aïch

L’Expression, 12 novembre 2012 :

Pour la deuxième fois en une semaine, les travailleurs de l’EHP de Sidi Aïch débrayent l’espace d’une heure pour marquer leur mécontentement quant au retard accusé par la direction de l’établissement dans le règlement de leurs indemnités.

La colère des travailleurs, tous corps confondus, est d’autant plus grande lorsqu’on sait que tous les secteurs de la wilaya ont perçu leurs rappels indemnitaires. «Notre directeur, qui en campagne électorale, nous a longtemps bercé avec des promesses qu’il n’a, à ce jour, pas tenues», s’indigne un employé, soulignant que «ce débrayage d’une heure est devenu l’ultime recours pour l’ensemble des employés qui attendent depuis plus de huit mois le versement des rappels chèrement arrachés après de longues et périlleuses luttes». Le pire ajoute un autre «c’est que la direction de la santé est informée de la situation mais elle aussi ne bouge pas le doigt».

Hier la colère était à son comble; le risque de voir le mouvement viré à son extrême a été soulevé. «La grève illimitée est actuellement en débat», annonce un syndicaliste, si les choses restent en l’état actuel. Bref, les travailleurs ne comptent, en tout état de cause, ne pas lâcher prise jusqu’à la perception de leurs indemnités. C’est la détermination, affichée hier, par ces travailleurs frondeurs.

—————————————-

Médecins et paramédicaux réclament le payement de leurs rappels
Remous à l’hôpital de Sidi Aïch

NT . www.depechedekabylie.com

Les travailleurs de l’EPH de Sidi Aïch, notamment les médecins, spécialistes et généralistes, et les paramédicaux, ont observé, hier, débrayage d’une heure pour protester, selon un délégué du collectif des hospitaliers, « contre le retard dans le payement de la seconde tranche des rappels ».
Des rappels, qui représentent la différence due aux augmentations des salaires et des régimes indemnitaires de toutes ces corporations de la santé, suite à la promulgation de leur statut particulier en 2011 et qui devait prendre effet depuis 2008. Les protestataires qui disent procéder par un débrayage d’une heure par jour, dans leur mouvement de protestation collégiale et spontané qui a commencé mercredi dernier, s’insurgent « contre ce retard de versement de la seconde tranche des rappels, surtout que toutes les autres structures hospitalières ont déjà payer cette tranche à leur personnels, depuis des mois », et qualifient cela comme un « mépris de la direction » à leur égard. Les travailleurs de l’hôpital de Sidi Aïch promettent de continuer dans leur mouvement protestation et de le radicaliser, si leur revendication n’est pas satisfaite dans des délais courts. D’ailleurs, ils ont tenu, hier, un rassemblement de protestation devant le siège de la daïra de Sidi Aïch.


Nombre de lectures: 1189 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*