Les retraités

les-hirondelles-sur-les-fils-electriquesPar Nouara Yanat

Pareils aux hirondelles,

Ils viennent, ils se rassemblent.

Ils n’ont plus rien à donner

Leur vie s’est arrêtée.

Ils ne rentrent chez eux

Que pour s’alimenter.

Ils deviennent encombrants

On les sent gênés.

Ils n’ont plus leur espace

Ils se sentent étrangers.

Ils sont tout le temps dehors

Ils partagent leur misère

Ils n’ont plus rien à faire.

Pareils aux hirondelles,

Ils attendent leur départ

Qu’ils n’appréhendent pas.

Ils savent qu’ils partiront

Sans espoir de retour.

Les hirondelles reviendront

Dès les premiers beaux jours.

Elles retrouveront leur nid

Elles vont pondre leurs œufs

D’où sortiront des petits.

Mais ces vieux s’en iront

Sans espoir de retour.

Leur nid,

Ils l’ont cédé à leur progéniture.

Ils espèrent trouver mieux

Dans un monde futur.

Mme YANAT  Nouara

Poème recueilli par l’association « El-Flaye-Savoir et Patrimoine ».


Nombre de lectures: 1900 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*