Mon petit royaume – Aquarelle

unnamedIl fut un temps
Un champ un peu en friche
Un peu en dessous du village
Heyimen, c’est comme cela qu’on l’appelait
Il y avait bien de ruches
Mais elles étaient éparpillées
Sur ce terrain bien en pente
Les abeilles vous les voyiez ?
Non bien sur,
Mails elles ne sont pas silencieuses
Ces laborieuses butineuses
Ces terribles piqueuses
Quand l’une vous embrasse
Sans crier gare
Longtemps, longtemps
On se souvient de son dard
On se souvient de tant et tant
Dans mon petit royaume d’antan
Du temps ou les arbres bien vivants
Palabraient avec le vent
Dans la douceur du soir
Ou la fraicheur du matin
Sensations secrètes et sentiments cachés
Enlacés en pleine nature
A peine quelques murmures
Ne vous faites pas d’idées
Les arbres ne sont fait que de bois et de verdure
Tout est dit en un regard
Limpide et léger comme une aquarelle
Les couleurs et mon humeur
Se superposent en flottant,
Avec délicatesse couche sur couche
Qu’on ne sait dire si c’est l’aurore ou le couchant
Alouette ou rossignol
Chante l’amour, chante la vie
Pas à Vérone mais à M’Cisna.

Rabah BELLILI
Oulém Cheikh Emir
le 18 juillet 2015


Nombre de lectures: 1281 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*