Sidi Aïch : Le programme de toutes les controverses

daira_2610430_465x348Ithri Belatèche – El Watan le 15.12.15

Les demandeurs de logement espéraient avoir la priorité dans le cadre du nouveau programme des 188 logements vu l’ancienneté de leurs dossiers après l’annulation du projet LPA de 2012.

Les habitants de la région de Sidi Aïch, à une quarantaine de kilomètres au sud de Béjaïa, ont appris mercredi passé, par le biais d’un affichage signé par le chef de la daïra, Bachir Keddour, le lancement d’un programme de 188 logements promotionnels aidés (LPA) ainsi que l’annulation du programme de 2012.

Si l’information a fait le bonheur des citoyens qui ont commencé à déposer leurs dossiers à partir du 13 décembre, d’autres sont choqués de voir le programme LPA de 2012, auquel ils ont postulé, annulé alors qu’ils espéraient avoir la priorité par rapport à l’ancienneté de leurs demandes. Ils sont tout simplement invités, dans ledit avis, à réintroduire un nouveau dossier. «Certains parmi nous ont raté d’autres opportunités telles que l’aide à l’habitat rural et l’AADL en croyant au programme de 2012», affirme un demandeur de logement. Un autre d’ajouter : «Nous avons eu continuellement des échos positifs quant au déblocage du programme de 2012 et que nous n’aurions qu’à actualiser nos dossiers.»

Pis encore, tout porte à croire que les demandeurs de 2012, issus des autres communes de la daïra de Sidi Aïch, sont exclus du nouveau programme. Le communiqué précise qu’«un programme de 188 LPA est validé au profit de la commune de Sidi Aïch» alors qu’en 2012, tous les habitants de la daïra y avaient accès. Depuis, c’est la polémique et d’aucuns pensent que c’est la raison de son annulation.

De l’avis de l’administration, les autres communes ont leur propre programme. Si cet argument est valable pour certaines APC, en ignorant les blocages, ce n’est pas le cas pour d’autres parce que n’ayant pas d’assiette foncière pouvant contenir des logements de quelque type que ce soit. Un résidant d’El Flaye, une localité dépourvue de foncier, interroge avec colère : «Où est-ce que nous allons postuler pour avoir notre droit au logement si ce n’est ni dans notre commune ni dans notre daïra ?»

La population a également appris à travers ce nouvel affichage que le nombre de logements a augmenté passant de 100 à 188 LPA après plusieurs études techniques. A noter que quelques riverains du lieu de l’implantation du projet se sont opposés au nombre de logements prévus, justifiant leur action par le manque d’espace pour le stationnement des véhicules des futurs voisins.

D’autres habitants se sont opposés, dès l’annonce du projet en 2012, à la réalisation d’immeuble dans leurs quartiers. Les demandeurs ont pris, durant près de quatre ans, leur mal en patience en s’informant de rumeurs et en souhaitant l’aboutissement du programme LPA. Ceux qui ne sont pas résidant de la commune de Sidi Aïch ne se font plus d’illusions désormais.

Ithri Belatèche


Nombre de lectures: 960 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*