Sidi aïch : Les profanateurs récidivent

Les profanateurs, des islamistes à priori, ont frappé de nouveau.

En effet, 172 tombes ont été saccagées, durant la nuit du samedi à dimanche dernier, au cimetière de la ville de Sidi Aïch au moment où l’APC s’apprête à réhabiliter plus de 70 autres tombes, profanées dans ce même cimetière moins de trois semaines auparavant, et
dans celui du village de Remila, distant de cinq kilomètres, à seulement 48 heures d’intervalle. Alors que des négociations sont entamées avec le marbrier funéraire, le vice-président de l’APC, M. Omar Brahimi, hésite aujourd’hui sur la question. «Si le phénomène se répète à ce rythme, il est inutile de reconstruire les tombes dégradées» nous dit-il au téléphone.

Pour cet élu, la priorité est de démasquer les auteurs de ces actes abominables. Une plainte est déposée au niveau du commissariat de Sidi Aïch.Cependant, les investigations qui ont suivi le premier dépôt de plainte semblent infructueuses. Idem chez les services de la gendarmerie nationale qui enquêtent sur la profanation des cimetières de Remila et de Tighilt, un petit village de la commune de Tibane (Chemini) et qui a connu le même sort la semaine écoulée.

Ces actes de vandalisme ont plongé les habitants des différentes localités ciblées dans la consternation.
Ce groupe de fanatiques, qui s’en prend aux cimetières, radicalise de plus en plus ses agissements. Ceci se traduit par la fréquence des profanations et le nombre de tombes saccagées cette fois-ci, dépassant la totalité de toutes les autres profanées jusque-là.

Ithri Belatèche
http://www.elwatan.dz
24 01 2011

Tags: 

Nombre de lectures: 2154 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*