Situation à l’APC d’EL-FLAYE – DECLARATION

DECLARATION.  Ignorance des lois et blocage de l’APC

L’unique responsable de cette situation de blocage est le  ‘’P/APC ’’. Il vient de le démontrer cette fois-ci en organisant un meeting. Est-ce ainsi qu’il
compte débloquer l’APC ? Assurément, non.

Qu’il soit autorisé ou toléré par l’administration, ce meeting demeure vis-à-vis de la loi une atteinte à l’ordre public.

La commune est la cellule de base de l’Etat. Elle est régie par des lois. Elle est dotée d’une institution qui est l’assemblée populaire communale. C’est l’organe où s’exerce la citoyenneté et où se règlent les questions d’intérêt général. Notre assemblée s’est réunie neuf fois : huit fois en session extraordinaire et une seule fois en session ordinaire. A aucun moment, cette question de blocage n’a été inscrite à l’ordre du jour. Ceci est vérifiable sur le registre des délibérations.

Quel était le but visé par ce regroupement des députés RCD, des maires RCD et des partisans RCD d’autres communes ? Etait-ce un message pour l’administration ? Pour ce cas de figure, qui est le dysfonctionnement grave, la loi est claire.

Maintenant, s’ils veulent changer les lois, ils n’ont qu’à envoyer leurs députés le faire à l’APN. On ne change pas les lois sur la voie publique. Décidément, ils ne connaissent rien.

Les maires qui ont défilé à EL-FLAYE doivent savoir qu’ils ne sont maires que dans leur commune respective. Ils sont très mal placés pour donner des leçons et leurs communes sont loin d’être des modèles. Qu’ils aillent donc balayer devant leur porte ! On connaît leur dénominateur commun. Eux et leurs députés ne sont que des leviers du pourrissement.

Cette placette n’est pas un lieu d’insulte publique pour venir tenir leur discours sordide. La commune d’EL FLAYE n’est pas un territoire RCD et l’APC n’est pas une propriété privée.

Ils ont tous été irrespectueux envers la commune d’EL-FLAYE. Par conséquent, ils ne méritent aucun respect.

Ceci dit, nous aimerions éclairer la population sur certains points.

Ils nous accusent de bloqueurs. Le blocage, c’est leur culture. En 2005, leurs deux élus ont déserté l’assemblée après trois ou quatre délibérations. Ils n’ont même pas démissionné pour permettre aux autres élus de leur parti de les remplacer. En 2007, ils ont formé une coalition et ils ont tout fait pour bloquer. C’est l’élu du FLN, suite à une instruction de sa direction, qui a permis le déblocage de l’APC. En 2012, c’est tout simplement un vol. Ils ont bloqué l’APW durant le mandat 2012/2017. En 1990, bien qu’ils aient été les seuls à l’assemblée, ils ont trouvé le moyen de destituer leur président. Morale de l’histoire : ils sont comme des scorpions.

Quand ils ne peuvent pas faire du mal aux autres, ils se font du mal à eux-mêmes. On n’échappe pas à sa nature.

Il a déclaré : « J’ai essayé de débloquer en prenant contact avec les plus sages d’entre eux. » Ces propos sont une autre preuve qu’il ignore le cadre légal qui est l’assemblée. En réalité, il a essayé de négocier le ralliement d’un d’entre nous pour exclure les autres. C’est une autre idiotie que de continuer à croire qu’il y a encore des élus qui se vendent pour un salaire et qui trahissent  l’ engagement pris auprès de leurs électeurs. En 2012, des élus permanisés, censés être présents constamment à l’APC, touchaient un salaire conséquent et n’assistaient même pas aux assemblées. Le mot sage est un qualificatif qu’il ne peut ni attribuer ni s’approprier. Un sage est celui qui s’interdit tout ce qui est immoral. Sur ce point, tout le monde sait de quel côté est l’immoralité.

Il a fait des courbettes au président de l’APW FFS, à la fédération FFS et aux députés FFS, et ils ramènent les élus RCD et les députés RCD pour nous insulter.

Quant à l’argument ‘’ Je suis bloqué’’ qu’il avance à chaque fois pour ne pas prendre en charge les doléances des citoyens, nous signalons que c’est lui-même qui avait déclaré lors de la dernière assemblée, tenue le 02/10/2018, que les budgets (BP et BS) ont été approuvés. Au lieu donc de travailler, il ment pour justifier le pourrissement.

Ses justifications sont d’un bas niveau. Les citoyens ne sont pas dupes. Nous savons une chose : l’APC se gère avec des lois. Tout ce qui sort du cadre légal, nous le rejetons. C’est ce qu’eux appellent le blocage.

Conformément au code communal, l’élu perçoit une indemnité forfaitaire. C’est donc un droit. On n’en discute pas. Néanmoins, nous réaffirmons qu’aucun de nous n’a abordé le secrétaire général de l’APC sur cette question. Celui qui avait publié ce mensonge a fait l’objet d’une plainte et celui qui l’a confirmé lors du meeting n’aura qu’à témoigner devant le juge.

En 2012, ce sont eux qui ont confectionné une majorité sur la base de la répartition des salaires.

Ce sont eux qui donnent des salaires à leurs partisans, employés à l’APC, sans que ces derniers remplissent leurs tâches. Le seul pour qui le salaire de l’APC est une question de survie est celui qui se retrouvera sans revenus à la fin de ses jours à l’APC. Nous savons tous maintenant qu’il est capable de toutes les bassesses pour ce salaire.

Pour parler de légitimité, il faut d’abord qu’il y ait des élections propres. C’est avec tous les procédés clientélistes, la révision douteuse du fichier électoral, l’encadrement des bureaux de vote partisan, …….. qu’ils ont obtenu des voix. Nous réaffirmons que nous sommes majoritaires et cette majorité est celle des voix propres.

Ils récolteront ce qu’ils ont semé.

Signataires :
1- SLAOUTI Ali
2- DJAIL Hamid
3- CHERFI Hafid
4- ZAIDI Allaoua
5- TAHRAT Abdenour
6- BELATECHE Abaouz
7- OUARI Zahir


Nombre de lectures: 200 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.