SS Sidi Aïch 1 – JS Tichy 0 Quand les Diables rouges retrouvent leur football

Indéniablement, la rencontre qui a mis aux prises les Rouge et blanc de Sidi Aïch avec leurs voisins de Tichy fut disputée tant sur le plan du jeu que sur la tribune.

Stade : l’Amitié (Sidi Aïch)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Touatou, Rimouche, Guezout
Avertissements : Tinouche (SSSA)
But : Chabane (42’ sp) (SSSA)
SSSA : Remila, Hadad, Tinouche, Rahmani (Hamache), Mouloudj, Cheurfa, Hilem, Atoumi (Lardjene), Chabane, Ferguene (Hilem), Lardjene.
Entraîneurs : Amaouche et Oudjani
JS Tichy : Arriche, Larabi, Zemouri M., Adrar 1, Lahlouh, Adjabi (Helal 2), Zemouri, N. Mersel, Adrar F., Chikhoune (Ayache), Helal 1,
Entraîneur : Kamel Adrar

Indéniablement, la rencontre qui a mis aux prises les Rouge et blanc de Sidi Aïch avec leurs voisins de Tichy fut disputée tant sur le plan du jeu que sur la tribune. Les supporters des Diables rouges, venus nombreux encourager leur équipe, ne se sont pas ennuyés tant le suspense était jusqu’au bout de la partie. Sur l’ensemble du match, l’équilibre a prévalu même si dans le nombre de phases de jeu les plus significatives, les locaux ont eu un ascendant notamment en première mi-temps où la plupart des actions ont été en leur faveur. Les véritables hostilités ont commencé à la 26′ avec une grosse occasion de but pour les poulains de Adrar suite à un retrait de Lahlouh sur Hellal qui reprit de la tête, mais Remila a dû étaler toute sa classe pour repousser le ballon en corner. Cinq minutes après, Cheurfa servait Atoumi, ce dernier décrocha un tir mais il finira dans les bras d’Arriche. Après la demi-heure de jeu, Samir Amaouche effacera deux défenseurs pour ensuite s’en aller servir un caviar à Lardjene qui d’un tir cadré obligea Arriche une fois de plus à s’illustrer.

Les échanges se poursuivront jusqu’à moins de cinq minutes de la pause, lorsque suite à un travail collectif orchestré par le petit lutin Ferguene du flanc gauche, un centre d’Amaouche est repoussé de la main, obligeant l’arbitre à désigner le point de penalty. Sentence qu’exécutera Chabane pour libérer les siens et enflammer la tribune. C’est sur ce score de 1 but à 0 que l’arbitre renverra les deux équipes aux vestiaires. La seconde mi-temps était plus chaude tant sur le terrain entre les 22 acteurs que sur les deux bancs de touche. Les coéquipiers de Chikhoune tenteront de revenir au score. Mersel puis Lahlouh auront de belles opportunités, mais le gardien de Sidi Aïch était là à chaque fois pour dévier le ballon. Amaouche du côté des locaux et Helal pour les visiteurs s’emploieront eux aussi pour réussir le break pour les uns et l’égalisation pour les autres, mais rien n’y fera jusqu’au coup de sifflet libérateur pour les Diables rouges et leur galerie ravie de voir les siens développer, enfin, un football de bonne facture après plusieurs semaines de doute. Quant à Tichy, ce sont encore trois points de perdus qui risque de leur coûter leur place parmi le petit lot d’équipes en lutte pour le titre.

————————————————————–
Kamel Adrar (entr de la JST) : «L’arbitre a été vicieux»
«Que voulez vous que je vous dise ? On en a assez de l’arbitrage-maison. C’est un arbitre vicieux, sinon j’ai trouvé Sidi Aïch une équipe tout juste moyenne.»
Rabah Oudjani (entr SSSA) : «Il nous fallait réagir»
«C’était difficile. C’était un match très disputé, mais on a su tirer notre épingle du jeu en remportant les trois points de la victoire devant une bonne équipe de Tichy. On était obligés de réagir après nos derniers revers. Je remercie mes joueurs pour leur belle prestation.»

http://www.lebuteur.com/clubs-de-kabylie/actualites/ss-sidi-aich-1-js-tichy-0-quand-les-diables-rouges-retrouvent-leur-football

PUBLIE LE : 20-02-2011 | 00:00 | PAR H. Tahar

Tags: ,

Nombre de lectures: 1359 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*