TIFRA. Les habitants bloquent la mairie

cheflieu2TIFRA Pour réclamer l’eau potable
Les habitants bloquent la mairie

De l’eau potable seulement tous les deux mois en ces jours de grande chaleur et de canicule ! Voici le calvaire qu’endurent les habitants de la commune de Tifra, qui ont procédé, hier matin, à la fermeture du siège de leur APC pour s’insurger contre cette situation et réclamer une meilleure distribution de l’eau potable vers les foyers. Durant l’hiver, ces habitants s’approvisionnaient, un tant soit peu, depuis une fontaine publique sise au village Tifra. Toutefois, cette dernière tarit durant la période des grandes chaleurs.

Pour s’alimenter en eau potable, les citoyens de cette commune, non encore raccordée au grand réseau de transfert d’eau depuis le barrage de Tichy Haf, recours à l’achat d’eau auprès des vendeurs d’eau par camions citerne. «Il faut attendre deux mois pour que l’eau coule dans les robinets. Cette situation est insupportable ! Nous souffrons cruellement des pénuries d’eau potable. Chaque année, c’est la même galère. Nous demandons aux autorités de wilaya d’intervenir pour remédier à ce problème», tempête un citoyen de Tifra. La patience des habitants de cette commune, relevant de la daïra de Sidi Aïch et sise à la rive gauche de la vallée de la Soummam, est arrivée à son paroxysme, d’où le recours à cette action de protestation.

Pour sa part, le P/APC de Tifra a annoncé que la résolution définitive du problème des pénuries d’eau potable au niveau des villages de sa commune est subordonnée au raccordement au réseau de transfert d’eau depuis le barrage de Tichy Haf. «Le taux d’avancement des travaux a dépassé les 50 %», a-t-il affirmé. Par conséquent, il appelle ses concitoyens «à la sagesse» et à faire encore preuve de patience, une année au maximum, le temps nécessaire pour l’achèvement des travaux du raccordement de la commune au réseau du barrage Tichy Haf. Par ailleurs, il est utile de souligner que plusieurs localités de la wilaya souffrent des pénuries récurrentes en eau potable.

Cela est dû en grande partie à la vétusté des réseaux de distribution, qui représentent des dégradations avancées et des colmatages chroniques. Le barrage de Tichy Haf, qui se trouve entre les communes de Bouhamza (rive droite) et Tamokra (rive gauche) sur l’Oued Bousselam, est le plus important barrage que compte la wilaya de Béjaïa. Il peut couvrir plus de la moitié des besoins de ses cinquante-deux communes, notamment celles sises sur le couloir de la vallée de la Soummam.

Un total de dix-huit (18) communes est déjà alimenté depuis l’eau de ce barrage. Des travaux sont en cours pour réaliser l’AEP de dix communes sur une opération PSD datant de 2014. Il s’agit de Chemini, Tifra, Tibane, Tinebdar, Souk Oufella, Sidi Ayad, Akfadou, Barbacha, Beni Maouche et El-Flay. Les travaux de réalisation, qui consistent à réaliser 232 Km de conduites, 72 réservoirs et 58 stations de pompage, ont été confiés à six groupements d’entreprises.

Boualem S. le 09/07/2017
http://www.depechedekabylie.com


Nombre de lectures: 79 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*