Tinebdar – Mise au point de Mr Mohand Ouali BRAHITI

A Monsieur la « vraisvérité »

tinebdarVous venez de faire le porte-parole de gens avec qui je ne souhaiterais d’y avoir affaires à mon plus vil ennemi. Ces gens qui avaient tenté de me salir en 2010, pour des faits que j’essaierais d’expliquer plus loin.

Bien que je n’aime pas, du tout, parler de Moi. Je crois qu’aujourd’hui des éclaircissements s’imposent, afin de ne pas induire en erreur les gens de bonne foi.

De prime abord, je ne vous en veux pas du tout. Ce que vous dites est effectivement apparu d’abord à la une de ‘Ech chourouk’, puis sur « L’Expression » autour du 20 juillet 2010. ‘El watan’ comme ‘Liberté’ ont en fait écho aussi la semaine suivante. Puis plus rien, vu qu’il y a eu des mises aux points claires et précises. Les gens doués de bon sens en avaient pris acte. Ces Mises au point, que je vais réitérer plus loin.

Ce que je soumets ici, à votre bon sens, nécessite toute votre attention. Vous qui je crois êtes doué d’intelligence. Intelligence que je vous conseille fortement d’user et d’utiliser pour de bonnes actions et non de mauvaises, en ce mois de jeûne et de piété.

Déjà en aout 2010, un de mes frères m’interrogea sur les articles en question.
Voici ce que je lui répondis :

Si je te réponds, que ceci est vrai, alors qu’il ne l’est pas du tout. Tu vas me croire ;

Et si je te réponds que c’est seulement des mensonges, bien que c’est réellement le cas, tu ne me croiras pas, puisque tu l’as lu sur les journaux !

Voici l’explication que je lui avais soumise et que je répète ici :
Supposes que ce que tu as lu sur les journaux est vrai. Poses-toi maintenant la question suivante : Suis- je en cette affaire, moi ton frère cadet, BETE ou INTELLIGENT ?

Si j’ai été et ayant agi BETEMENT, aujourd’hui je ne serais pas en face de toi, je serais en prison.
Si j’ai été et ayant agi INTELLIGEMENT, aujourd’hui je serais certainement ailleurs qu’en Algérie, pour en profiter.
Puisque tu n’arrives pas à répondre à la question de BETE ou d’INTELLIGENT, cela signifie simplement que tous ce que racontent ces journaux ne sont que des mensonges. C’est pour cela qu’aujourd’hui, tu me vois calme, confiant, tranquille et serein, faisant du jardinage à Zekhnine.

– Cette affaire est loin d’être terminer, je te donne quelques informations, non détaillées, sur ce qui s’était passé:
Tu sais que j’ai occupé ce poste de DG à la BA depuis 2002. Il me semble difficile d’en devenir incompétent (8) huit ans après !

Mais, en Mars 2010, par téléphone, on (pronom indéfini) m’a demandé verbalement d’exécuter un ordre. Ordre que je savais contraire à la réglementation en vigueur. J’avais simplement refusé de m’y soumettre, malgré l’éminence de l’origine de l’ordre qui m’avait été donné. J’avais par contre déposé, illico presto, ma demande de départ à la retraite pour des raisons personnelles.

En juin 2010, en période de congé préretraite, j’appris que l’ordre que j’avais refusé d’exécuter est accompli par d’autres malgré son illégalité manifeste. Je fis alors immédiatement, un rapport motivé, sur la question, à qui de Droit.

En juillet 2010, les éminences en question, firent connaitre leur pouvoir de nuisance et leurs connaissances journalistiques pour la publication des feuilles de choux que vous avez lu. (NB : j’ai les copies originales de toutes ces feuilles de choux. Je peux vous les montrer !)

Aujourd’hui, juillet 2013, (soi 3 ans après), je reste serein et continue à jardiner sur le bout de terrain que j’ai hérité de mes ancêtres.

PS : Un complément d’information, pour ceux qui s’intéressent au contrôle des changes : Le contrôle de changes n’existe plus dans le Monde depuis près d’un demi-siècle, sauf dans certains pays comme l’Algérie (pays que nous pouvons compter, aujourd’hui, sur les doigts d’une seule main). En Algérie, le contrôle des changes A PRIORI est du ressort exclusif des banques commerciales. La Banque Centrale (BA) est en charge du contrôle des changes A POSTERIORI. Le contrôle des changes A POSTERIORI de la BA est non Exhaustif et est Inopiné. A la Banque Centrale le contrôle des changes a postériori est assuré par les inspecteurs de la Direction Générale de l’Inspection Générale. L’inspection Générale est une entité totalement indépendante et différente de la Direction Générale des Changes. Cette dernières en plus de la gestion de la Dette Extérieure et du suivi de la Balance des Paiements, a la charge de la réglementation des changes en termes de propositions, de mise en place, d’explication et de vulgarisation. Toute la réglementation des changes est connue de tous les banquiers et peut être lue, à tout moment, sur le site internet de la Banque d’Algérie (www.Bank-of-algeria.dz).

Merci de votre attention.

Mohand Ouali BRAHITI


Nombre de lectures: 2190 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*