Un hommage à Allou Mhend. Responsable sanitaire en Wilaya III historique

Un hommage à Allou Mhend
LE SERVICE DE CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE PORTE SON NOM
Par Djoudi ATTOUMI

1957-Omar Bettah, Allou M'hend et Bekour Md Said, tous les trois d'El Flaye

Photo: 1957 – Omar Bettah, Allou M’hend et Bekour Md Said, tous les trois d’El Flaye

Responsable sanitaire en Wilaya III historique, le chahid Mhend Allou était né en 1934 à El Flaye (Sidi Aïch)

Le 5 juillet dernier, Fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, a donné lieu à plusieurs baptisations au niveau de la ville de Béjaïa. En effet, ce fut d’abord au niveau du CHU que la délégation conduite par M. le wali, accompagné du directeur des moudjahidine, de l’Organisation des moudjahidine, des enfants de chouhada et des représentants de la société civile, des élus et des citoyens désireux assister à l’événement.

Après une visite au niveau du service de chirurgie cardio-vasculaire et de l’imagerie médicale, il a été donné à celui-ci le nom du chahid Allou M’hend, né en 1934 à El Flaye (Sidi Aïch), ancien infirmier, responsable sanitaire du secteur 4 de la région 3, Zone 2 où il s’était investi, dans des conditions difficiles, pour prodiguer des soins aux blessés de l’ALN et aux civils.

Allou M’hend était dévoué dans sa mission, tout en s’engageant à fond pour se procurer des médicaments, du matériel et des denrées alimentaires pour les blessés hôtes de son infirmerie implantée à Agouni Ouadjed dans les Mézaillas où ses compagnons et les gens des villages gardent de lui l’image d’un responsable affable, à l’écoute de la souffrance des autres en déployant beaucoup d’efforts afin de leur venir en aide, surtout des gens en détresse à cause de leurs graves blessures. La médecine de guerre était inconnue pour lui et il lui a fallu s’adapter et réaliser notamment des amputations à l’aide d’une scie à métaux et ce, sous la conduite de ses chefs, comme Agsous Md Arab, Mézouari Larbi, etc..

Il est vrai que depuis le 22 juillet 1959, le docteur Ahmed Benabid, notre unique médecin, fut capturé et ne fut jamais remplacé, mais grâce à leur ardeur et à leur volonté de réussir pour soulager les douleurs, nos responsables sanitaires ont réalisé des prouesses, voire des miracles en faisant face à des blessures graves avec des moyens archaïques pour répondre à des situations que les chirurgiens ne faisaient qu’en milieu hospitalier.

Désormais, le service de chirurgie cardio-vasculaire du CHU de Béjaïa porte le nom de Allou Mhend; pour ceux qui l’ont connu comme nous, il s’agit d’un hommage mérité à la hauteur de l’homme et du responsable scrupuleux qu’il était. Ainsi, son nom entrera dans la mémoire collective en ce sens qu’il sera cité par les patients du service, le personnel et toutes les personnes qui y seront concernées. Son nom évoquera à la fois un chahid tombé au champ d’honneur et le symbole d’un service à la pointe du progrès scientifique.

Par Djoudi ATTOUMI Auteur et ancien officier de la Wilaya III – Mercredi 18 Juillet 2018
http://www.lexpressiondz.com


Nombre de lectures: 265 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*