BÉJAÏA CROULE SOUS L’INSALUBRITÉ Les décharges sauvages pullulent

A Seddouk, cette décharge ne cesse d'incommoder les habitants d'AkhnakCette décharge dégage des odeurs nauséabondes et autres fumées qui nuisent à la santé des habitants de cette localité 24h sur 24h.

L’insalubrité, qui règne en maître dans de nombreuses localités de la wilaya de Béjaïa, fait l’objet de contestation continuelle. La délocalisation de la décharge publique intercommunale située à Seddouk, a été contestée aussi bien par la population que par ceux qui la représentent.

Le président de l’APC de Amalou (daïra de Seddouk) a appelé les autorités de wilaya à la délocaliser afin de mettre un terme aux atteintes à l’environnement et à la pollution de l’air qu’elle provoque et aux atteintes engendrées sur la santé des populations du village Biziou et ses environs. Cette décharge dégage des odeurs nauséabondes et autres fumées qui nuisent à la santé des habitants de cette localité 24h sur 24h.

Les habitants exigent ni plus ni moins son éradication. Il en est de même pour la décharge sauvage située sur la RN 26, à l’entrée de la ville de Sidi Aïch et qui incommode bien les usagers de cet important axe routier, notamment lorsque les bouchons se forment à l’entrée de la ville.

Il ne faut surtout pas s’aventurer à garder les fenêtres de votre véhicule ouvertes lors de votre passage, vous risquez tout simplement de suffoquer.

A Seddouk, cette décharge ne cesse d’incommoder les habitants d’Akhnak. Ces derniers l’ont fermée, empêchant durant plus d’une semaine les camions de l’APC de déverser les ordures dans cette décharge «incontrôlée et sauvage». Du coup, les services de nettoiement et de voirie de la commune n’ont pas collecté les ordures ménagères. Le président de l’APC a lancé un appel au courant de la semaine dernière en direction des manifestants pour les faire revenir à la raison et laisser les camions de l’APC accomplir leur mission afin d’éviter une situation catastrophique dans la commune.

Des ordures qui peuvent générer des maladies graves et des infections. De leur côté, les membres de l’association du village Ibourayen de Tifra ont lancé un avertissement aux consommateurs d’alcool à cesser de jeter les bouteilles et tous autres emballages d’alcool sur les routes et les accotements. Ils ont appelé les villageois à une campagne de nettoyage des accotements et autres sites fréquentés par les buveurs. La semaine dernière c’était les associations Ath l’Kheir et Arts qui se sont mises d’accord sur Facebook pour mener de concert une campagne de nettoyage dans la ville de Béjaïa avec la collaboration de l’APC. Ils ont entamé leur opération à partir de Amriw jusqu’à la Brise de mer, mettant à la disposition des habitants des poubelles afin de leur permettre d’y jeter leurs ordures.

Par Arezki SLIMANI – Dimanche 01 Avril 2012
http://www.lexpressiondz.com


Nombre de lectures: 2717 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.