Béjaïa. Le FFS multiplie les rencontres avec la base…

En prévision de la convention nationale qui va trancher sur la participation ou non du parti aux prochaines élections.

Le Front des Forces Socialistes continue ses consultations avec la base, qu’il entend souveraine, pour donner, ou non, le quitus au parti pour participer aux prochaines échéances électorales.

Ainsi, une réunion a eu lieu, vendredi dernier au siège de la section communale de Seddouk regroupant militants, sympathisants et membres de la société civile. Un représentant de la fédération nationale a été délégué pour la circonstance afin d’expliquer aux présents le choix de la direction du parti à s’en remettre à la base pour une éventuelle participation à l’élection parlementaire de mai prochain. «Nous sommes un parti d’opposition qui croit en la démocratie, la preuve, nous attachons beaucoup d’importance à ce que nous dira la base sur l’orientation du parti quand à sa participation ou non à l’élection législative prochaine. Mon but, c’est de noter les avis des uns et des autres et de les transmettre ensuite à la commission de préparation de la Convention nationale du parti qui aura lieu le 12 février prochain », a-t-il expliqué. Le secrétaire de la section de Seddouk s’est chargé, lui, de lire le document élaboré par la direction du parti, expliquant les avantages et les inconvénients d’une éventuelle participation du parti à l’échéance électorale prochaine, ainsi que ceux d’un boycott.

Il a, par ailleurs, exposé un bilan des différentes élections qui ont eu lieu dans le pays depuis l’avènement de multipartisme à ce jour, en expliquant les raisons de la participation du parti à certaines élections et pas à d’autres. Ensuite, libre intervention a été laissée aux présents. Le premier intervenant à prendre le micro fut l’ex P/APC de Seddouk, démissionnaire de son poste. Il s’est étalé sur le rôle du maire, «réduit aux seules taches subalternes, ne pouvant résoudre les problèmes des citoyens car n’ayant pas les coudées franches pour répondre à leurs aspirations », a-t-il dit. Il a conclu en disant que le FFS est bon comme parti d’opposition et non comme parti de gestion. Les débats qui ont continué durant une heure environ, ont vu beaucoup de militants prendre la parole, certains ont préféré la politique de la chaise vide et prôné le boycott, d’autres sont pour la participation en expliquant que c’est le seul moyen pour le parti de faire entendre sa voix à travers les medias lourds et les interventions des élus à l’hémicycle. Une réunion similaire du parti a eu lieu, durant la matinée de la même journée, dans la commune de Beni Maouche.

Le représentant de la fédération a informé que pas moins de neuf rencontres ont lieu dans différentes communes de la wilaya de Béjaïa, et c’est une véritable course contre la montre pour organiser des réunions similaires dans toutes les communes avant la date butoir du 12 février, fixée par la tenue de la convention nationale où seront étudiés tous les avis recueillis à travers ces rencontres. C’est dans cette optique en effet que s’est tenue également une rencontre du même genre à Tazmalt. Les animateurs de cette rencontre, deux membres du conseil national du FFS, Khaled Tazaghart et Hamid Yahi, des élus APC et des membres de la section locale, ont expliqué que cette action se veut «un respect pour la souveraineté populaire, confisquée au peuple depuis l’indépendance ». Pour les animateurs, ce débat sert à « défendre un point de vue et son contraire et à évaluer chacune des hypothèses à partir de la situation actuelle, du bilan des participations passées ainsi que des boycotts antérieurs ». Les débats ont montré que les militants, dans leur majorité, ont opté pour une participation du plus vieux parti d’opposition aux échéances électorales.

L. Beddar et Achiou Lahlou le 28 01 2012
http://www.depechedekabylie.com


Nombre de lectures: 4808 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Subscribe to Comments RSS Feed in this post

14 Reponses

  1. Démocratie participtive : concept du parti socialiste français qui veut que  » le chef  » doit aussi être choisi par la base …Sacré FFS, va !!!!

  2. Tout à fait d’accord, c’est le système des primaires. Alors notre société est prete à faire cela?

    • Je ne crois pas , non !

      Chez nous, dès qu’un militant commence à manifetser la moindre ambition , il sera traité immédiatement de supplétif du pouvoir envoyé par la sécurité militaire pour casser le parti.

  3. Tous les partis politiques d’opposition ont les mêmes leaders. Ce n’est pas demain qu’on verra quelqu’un d’autre à tla ête du RCD, du PT et tous les autres …

  4. Azul,

    Pour qu’une idée fasse son petit bonhomme de chemin, il nous faut la discuter ensemble et voir comment pouvons-nous la mettre en pratique sur le terrain.
    Il ne s’agit pas de chercher une faille à cette idée (c’est trop facile !!!) mais au contraire de voir comment l’encourager et l’enrichir.
    En n’oubliant pas que ceux qui prennent de leur temps pour faire des propositions n’ont rien à gagner dans l’affaire ; on ne peut donc et par conséquent, que les remercier.

    Mais si des fois, j’ai tort dans cette façon de voir les choses, il ne me reste qu’une seule solution et elle est très simple: ne plus revenir sur ce site.

    Ce ne sera une perte pour personne et moi, j’aurais tout à gagner en ne me cassant plus trop la tête…

    tanemirt

  5. Bonjour citoirien.
    Pourquoi te sens-tu inutile et pourquoi tu crois que tu as tord? Il faut arrêter de croire qu’on ne peut pas participer à un débat. Le débat d’idées est pour tout le monde et toutes les propostions sont les bienvenues pour être DISCUTEES. Alors au contraire moi je t’encourage à étaler le fond de ta pensée et pour ma part je n’ai pas eu le temps de m’exprimer. Alors je te dis à bientôt

    • Merci à toi de m’y encourager !

      J’ai lu ici et là sur ce site, le manque de locaux dont souffrent certaines associations.

      Une idée m’est venue à l’esprit :

      Tala Oufella est retapée à neuf. Au-dessus, il y a deux ou trois locaux.Pourquoi ne pas les affecter au mouvement associatif ?
      Il y a là de quoi abriter 2 ou 3 associations !

      Cher ami , ce n’est pas que je me sens inutile mais désespéré à l’idée qu’on s’évertue à tuer une idée dans l’oeuf avant même de l’avoir discutée.

      C’est presque  » en marchant sur les oeufs « , qu’on ose faire une proposition de  » peur énervante  » que quelqu’un ne vous saute au cou pour vous décourager.

      Bonne journée à toi et à tout le monde.

      tanemirt

      • tres bonne idée citoirien, comme exemple ils peuvent servir de bibliotheque, car c’est un endroit a équidistance de tous les quartier du village. et c’est tres original. quand au musé, il vaut mieux voir un endroit plus accesible. sinon, le centre de soin existe deja entre thisserfine et ldjamaa.
        et c’est mon avis.
        thanemirth

  6. C’est une très bonne idée, mais… Il y a toujours un MAIS:
    Les locaux de Tala Oufella sont destinés à quoi? Ils sont disponibles? Pour ma part je ne sais pas à quoi ils sèrvent ( je ne savais même pas qu’ils existaient). Qui est le responsable? il faudra aller le voir!
    Ce serais vraiment vache qu’on les refusent aux associations alors qu’ils sont disponibles! Ton idée est bonne et j’espère qu’on va la concrétiser!
    Tanemirt

    • Ces locaux sont disponibles. Officiellement, ils n’ont pas de destinataires particuliers connus. Tala Oufella est gérée par l’APC, donc le responsable est, naturellement, son président.
      Personnellement et à moins qu’on les affecte pour une sorte de mini-centre de soins, je ne vois rien d’autre qui soit plus prioritaire qu’une association, quelle que soit son activité.

      *** Ce que l’on m’a dit, c’est qu’ils seraient aussi convoités par les adhérents de l’ONM et fils de Chahids pour y abriter un musée du Moudjahid ***

      Si tu veux te faire une idée sur ces locaux, il y a quelque part sur ce site ,une photo de Tala Ouffella.

      Sahit

  7. un musée du moudjahid! lol cela me fait rire: pour y mettre quoi?
    Il faut donc aller voir monsieur le maire, mais je pense qu’il faudra le faire avec plus de monde. Il faut être nombreux, le commité du village, des citoyens, les jeunes, les membres de  » l’Ex-association » (liberté) les membres de l’association (…) et insister sur les biens faits et l’utilité publique des actions de cette association!

  8. Bonsoir,
    effectivement , s’il existe des locaux disponibles (thlala oufela ?) il serait bon q’ils soient utilisés de façon à ce que des associations puissent en benefier.

  9. Carnaval fi dachra !

    Voici un situation tragi-comique :

    Le RCD boycottera les législatives du 10 mai prochain.
    Par déduction simple et kabylement logique , le FFS participera à ces élections.

    Puisque la situation politique du pays est toujours la même; voici deux estion à 1 dinar , l’une :

    * Pourquoi ceux qui ont l’habitude de particper aux élections ont trouvé cette fois, d’excellents arguments pour pour le boycott ?

    *Pourquoi ceux qui ont l’habitude de boycotter ne vont pas tarder à trouver d’excellents arguments pour particIper ?

    En général, on est plutôt contents d’avoir raison. Mais, pour une fois, je serai heureux d’avoir tort.

    Salamou alaykoum warahmatou allahi wa barakaaaaaatouhou 😉

  10. Azul Felaoun!
    Petite question: Ou en est la demande de ces locaux? Quelqu’un a t-il essayé de faire la demande auprès des responsables?

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*