Forums

Bienvenue Invité 

Afficher/Cacher l'entête

Bienvenue utilisateur invité, publier sur ce forum requiert une inscription.





Pages: [1]
Auteur Discussion:hommage auxGRA HOMMES du village
3udhaawegh-
lisse
Nouveau membre
Messages: 1
Permalink
Publier hommage auxGRA HOMMES du village
le: November 9, 2012, 13:30
Citer

je propose al'administration du site la creation d'une rubrique devant enregistrer les hommages à addresser aux grands que la commune à produit et dans tous les secteurs ; je souhaite donc inaugurer cette rubrique par l'hommage que je voudrais rendre à feu mon pere s3id u3udha ou adouane said dont le texte est cidessous:

HOMMAGE a feu mon père ce héros anonyme

PAPA, Tu aurais eu un SIECLE, aujourd’hui , âge emblématique des sages , et tu en été un, naturellement à ta manière ; , Mais il y a un quart de siècle de cela ,à la date maudite du 19 juin , la faucheuse en a voulu autrement elle était venue silencieuse conclure les bienfaits du colonialisme, elle nous a surpris et t’a emporte .
Mais ne meures dit-on « que ceux qu’on oublie «, et de toi, les souvenirs se bousculent dans ma tête.
Durant les années de feu, je revis toujours l’inquiétude de YEMA MIMI, ta mère à chaque retard pour ton retour après les regroupements de la S.A.S ; Jusqu’au jour ou tu ne revins pas car retenu pour une croisière de remise en forme dans un de ces lieux réputés pour leur hospitalité ( vourvaatach, lekser teer …)et nous vécûmes ta longue absence dans la fierté et la dignité ;
cette croisière récompensa ton activité de patriote
A ta libération des centres de repos imposés, qui coïncidait comme par hasard à la libération du pays et de notre village adulé, tu te vis confier une activité citoyenne et tu deviens fièrement le standardiste du village mission que tu remplis honnêtement, dignement mais rudement. En effet tu étais à la disposition de toutes les familles du village, dont l’un des leurs est à l’étranger, au-delà du village derrière les montagnes voire même au delà des mers, il faut dire que les jeunes voire les moins jeunes qui ont quitté le village sont nombreux, nécessité économique oblige, les absences induites au sein des familles créaient un besoin impérieux de communication entre les parents et les grands parents avec leurs enfants partis sous d’autres cieux. , pour ces vieux et surtout ces vielles, dont l’enfant unique est parti comme son frère ainé emporté par la terrible guerre, deux facteurs sont utiles à préciser :
Premièrement une journée sans nouvelles des leurs est un martyre et un supplice qu’il faut partager ou bien choyer et traiter efficacement ; à travers une liaison téléphonique urgente, et c’est alors un va et viens incessants à la porte du domicile et tu répondais sans condition aucune à chaque demande,
Deuxièmement, chaque sonnerie du téléphone constitue pour chaque famille un appel de l’un des leurs , sonnerie , qu’il fallait donc situer et identifier , pour tranquilliser et calmer les pressentiments malheureux.
Toi, qu’il pleuve et qu’il vente , tu sortais en burnous ,malgré ton frêle corps, pour remplir ta mission citoyenne et répondre à la demande des nombreux usagers de « la poste » du village,
Ta disponibilité devint proverbiale , tout le monde se souvient aujourd’hui des nombreux coups de froid que tu pris pour essentiellement apaiser le cœur d’une mère d’une femme d’un père tu disais c’est mon rôle et ma mission
Durant Les années d’espoir et de déception, je revois ta fierté voire ta superbe en répondant aux félicitations et aux regards admiratifs de tes amis lors de ma réussite au baccalauréat ;
, la grandeur de tes actes que tu accomplis et dont nous nous enorgueillons et surtout la passion voire l’engouement que tu voues à la connaissance et dont tu as été frustré , aidé en cela par ta pauvre mère qui fit tout ce qui est en son pouvoir(offrir des « œufs » à ton instituteur pour…….. Te faire renvoyer de l’école primaire ou tu avais atteint la classe de C.M.2 qui t’aurais permis d’accéder au collège sortir du village et accéder au collège pour préparer le brevet dont tu rêvais ;
• L’acte de ta mère est si réfléchie et d’une telle profondeur, elle ne voulait en fait que :
• D’une part te protéger contre une facilité d’incorporation dans l’armée française,
• D’autre part lui apporter l’aide nécessaire aux travaux des champs, les labours, le pâturage des 2 moutons, la cueillette des olives
• L’admiration, que tu vouais à la connaissance fut pour nous tes enfants, garçons et filles, un formidable stimulant et nos réussites tu les prenais comme une revanche sur le destin
• Tant d’anecdotes riches d’enseignement sur ton comportement et ta conduite sont toujours répétés au village ; si de ton vivant tuas été notre guide et notre berger ; aujourd’hui nous mesurons ton aura et nous te sublimons en notre for intérieur
A BABA assa ghuri dighsanikh kane iguemuten Ma dismik mazalit degulawene
A ceux qui t’ont connu et apprécié tes enfants leur demandent une prière pour ton repos eternel
Ton enfant mohamed adouane

admin
Administrateur
Messages: 5
Permalink
Publier Re: hommage auxGRA HOMMES du village
le: December 6, 2012, 20:03
Citer

Excellente idée Mohamed,

Ce forum pourra servir à cela aussi ...

Ton texte est emouvant et pensées à ton cher papa. Mes souvenirs d'enfance me sont aussi remonté en le lisant.

Merci pour le partage

Pages: [1]
Mingle Forum by cartpauj
Version: 1.0.34 ; Page chargée en: 0.016 secondes.