Handicapés et vie en milieux rural

Par Abdenour Agsous

14 MARS 2013 - FETE NATIONALE HANDICAPE - MAISON DE LA CULTURE BEJAIA - PHOTO - ABDENOUR AGSOUS

14 MARS 2013 – FETE NATIONALE HANDICAPE – MAISON DE LA CULTURE BEJAIA – PHOTO – ABDENOUR AGSOUS

Vivre en milieu rural pose des défis particuliers aux personnes vivant avec des handicaps pour accéder à l’éducation, à la formation et aux opportunités d’emploi. Démanteler les barrières auxquelles les personnes handicapées font face leur permet d’améliorer leurs revenus, ceux de leurs familles, et de participer activement au développement économique rural.

Pourquoi il faut agir

. Les personnes handicapées sont souvent laissées hors des stratégies et programmes de développement rural, ce qui conduit non seulement à leur exclusion des initiatives mais aussi à leur marginalisation dans la prise de décisions communautaire.
. Il n’y a pas toujours de politiques pour l’inclusion des personnes handicapées et, lorsqu’il y en a, elles ne sont pas toujours mises en application. Il arrive, par exemple, que l e personnel des centres de formation ruraux et des programmes et services pour l’emploi n’aient pas les compétences nécessaires pour assurer un service aux personnes handicapées. Les personnes handicapées ont aussi peu accès à l’information sur les services et les programmes communautaires, ou sur leur droit d’y participer.
. De nombreuses personnes handicapées en milieu rural ont peu ou pas accès aux transports, et les routes et bâtiments en zones rurales sont souvent inaccessibles aux personnes ayant un handicap physique ou visuel.
. Les personnes handicapées en milieu rural sont en grande partie exclues des services d’invalidité existants, tels que les services de réadaptation professionnelle, qui ont tendance à être installés dans les zones urbaines.
. Les écoles rurales et les centres de formation sont rares, il leur manque les appareils de soutien nécessaires, et leurs approches de la formation ne sont souvent pas destinées à des étudiants différents.
. Les personnes avec des handicaps sont souvent exclues de l’éducation de base et, de ce fait, ne remplissent pas les conditions d’inscription des programmes formels de formation professionnelle, comme la maîtrise de la lecture et de l’écriture. Cela affecte leurs chances de trouver un emploi décent.
. Les attitudes négatives et les stéréotypes dans la société, et parfois la famille, à l’égard des capacités des personnes handicapées peuvent mener à la discrimination. Les plans de développement communautaire ne tiennent souvent pas compte des personnes handicapées à cause de présupposés négatifs et erronés sur leur capacité à participer.
. La plupart des personnes handicapées qui travaillent dans les zones rurales gagnent leur vie en tant qu’agriculteurs de subsistance ou que petits entrepreneurs dans l’économie informelle. Cependant, ils n’ont généralement que peu accès aux services essentiels pour le développement des entreprises et à la micro finance, particulièrement au crédit, en raison de l’hypothèse erronée selon laquelle les personnes handicapées ne seraient pas des « emprunteurs solvables »ou représenteraient un groupe « à haut risque ».
De ce fait, quelques orientations essentielles pour l’action envers les personnes aux besoins spécifiques en milieu rural :
. Impliquer les personnes handicapées dans les programmes ruraux
.Recueillir des données fiables selon le statut et le type de handicap pour concevoir des politiques, des services et des programmes adaptés, et inclure les personnes handicapées dans les politiques, les services et programmes traditionnels existants.
.Faire en sorte que les femmes comme les hommes avec des handicaps puissent participer au développement rural. Cela peut nécessiter des mesures spécifiques pour les femmes.
. Plaider et sensibiliser sur les droits et le potentiel des personnes handicapées auprès des personnes handicapées elles-mêmes, de leurs familles et communautés et des représentants locaux de l’État et du secteur privé.
. Inclure dans l’éducation et la formation
. Élaborer des politiques d’inclusion des personnes handicapées dans l’éducation et la formation.
. Faciliter l’accès des enfants handicapés à l’éducation de base, qui est le point de départ pour une formation plus poussée et pour l’emploi.
. Proposer des formations de soutien, par exemple pour l’alphabétisation et les notions de calcul. Les personnes handicapées peuvent aussi tirer profit de formations en compétences pour la vie quotidienne telles que le renforcement de la confiance en soi.
. Promouvoir les opportunités d’emplois et de revenus
.Fournir une orientation professionnelle aux personnes handicapées pour faciliter la transition depuis l’éducation et la formation vers le monde du travail.
. Renforcer les groupes d’entraide entre les personnes handicapées et faire des efforts pour inclure ces personnes dans les coopératives. Le partenariat confère une force collective et permet de répartir les tâches selon les capacités de chacun.


Nombre de lectures: 2008 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*