Jour d’adieu… Hommage à Da L’ Hocine Aït Ahmed

11350519_923819487660827_4014418906124558049_nJour d’adieu…
Aux bords de l’eau
D’une rive à l’autre
Un dernier voyage
D’une vie intime avec l’Histoire
Une foi si belle
Construire un pays
Fidèle aux siens
Un chemin fabuleux
A la recherche de trésors
Spoliés et enfouis
La liberté et l’équité
Les flammes d’un phare
Protègent des récifs
On le voit de si loin
Si lumineux et brillant
Solide et imposant
Rassurant et bienveillant
Malgré les tempêtes
Malgré le tonnerre
De bien des intrigues des éléments
La traversée
Le temps d’une vie
Le temps d’un destin
A nourrir les rêves et les espoirs
D’un pays merveilleux
Un foyer, un kanoun,
Un pays parmi les pays
D’une rive à l’autre
Paroles de sagesse
Mains tendues
Aujourd’hui sur les rives
Ensemble
Comme tu l’as toujours souhaité
Des larmes et des voix
Des visages de tous âges
Compagnons, amis,
Frères et sœurs du monde entier
Une si grande famille, au delà des pays
Un au revoir sur les quais
Un dernier regard
Revoir le trajet
Retrouver un peu
Garder en soi et garder avec soi
Une si belle personne
Une intelligence clairvoyante
Continuer son voyage
Dans le cœur
Se souvenir et chérir
Cet amour indicible
Lui offrir âme et raison
Jusqu’au dernier souffle
Une si belle promise, libérée
Et ravie depuis trop longtemps
A de si étranges desseins
Dans le silence et le recueil
Le chant d’une mère
Une incantation venue de très loin
Du plus profond de nos cœurs
Une voix familière
La voix de Na Aldjia
Le chant pour un fils, pour un père, pour un frère,
Le chant pour un peuple, un pays, un continent
Un chant pour nos ancêtres et nos enfants
Pour la Kabylie, pour l’Algérie
La mer profonde, le désert infini
Les étoiles veillent, témoignent chaque nuit
Combien ont témoigné et témoigneront encore
Dans la lumière ou dans l’ombre
Le respect, l’admiration, l’amitié
L’humanité, la fraternité, la générosité,
Lounis, Yidir, Da Kamel, Youcef, Akli, Hacène
Mohand, Malika, Thamourth irkul, et bien d’autres encore
Un artiste a dit un jour
Quand j’ai fini de peindre un tableau
Il ne m’appartient plus, je n’ai rien à en dire…
Il est à vous…selon votre regard et vos sentiments
Da L’Hocine
Depuis longtemps, tu appartiens à ton peuple,
A la belle quel que soit son sort
Pour laquelle tu t’es donné depuis ton plus jeune âge
Celle que tu aimes et que nous aimons
Quels que soient les maîtres de céans
Algérie c’est son nom
Brume du temps
Debout sur la rive
Le bateau qui t’emmène s’enfonce dans l’horizon
Voyage sans retour
On ne sait quoi dire
Tu sais et nous savons
Pas besoin de paroles
Juste des pensées
Qui font exister.
  
Merci et au revoir Da L’Hocine…
Akéaafou Rebé
 
Rabah Bellili
Le 31 décembre 2015
Hommage à Da L’Hocine Aït Ahmed

 


Nombre de lectures: 1618 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Subscribe to Comments RSS Feed in this post

2 Reponses

  1. De bon cœur RABAH

  2. Merci Nadir.

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.