PÉNÉTRANTE DE BEJAIA. Coup de starter pour le tunnel de Sidi Aïch

sidiaichPar Arezki SLIMANI – Dimanche 14 Septembre 2014
lexpressiondz.com

Le ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, a donné hier le coup d’envoi du creusement du tunnel de Sidi Aïch en marge de sa visite d’inspection et de travail, effectuée hier dans la wilaya de Béjaïa.

Le ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi, a donné hier le coup d’envoi du creusement du tunnel de Sidi Aïch en marge de sa visite d’inspection et de travail, effectuée hier dans la wilaya de Béjaïa. Le ministre des Travaux publics s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de la pénétrante devant relier le chef-lieu de wilaya à l’autoroute Est-Ouest au niveau de l’échangeur d’Ahnif, dans la wilaya de Bouira. Le ministre a notamment observé une halte à Sidi Aïch, à 45 km au sud-ouest de Béjaïa. Sur place, il a visité le projet du tunnel prévu sur une distance d’un kilomètre.

Une partie de la pénétrante traîne en raison du retard accusé dans la réception des engins et dans la finalisation de l’audit. Le ministre des Travaux publics, M.Abdelkader Kadi, a également menacé l’entreprise Sopta chargée de réaliser une partie de la pénétrante autoroutière de Béjaïa de résilier son contrat.

Le retard accusé dans les travaux de la section Akbou-Seddouk a provoqué la colère du ministre qui a demandé aussi aux dirigeants du groupement sino-algérien, Crcc-Sopta, de lui fournir un compte-rendu sur les difficultés rencontrées sur le terrain à l’origine du retard. Au niveau de la section Ahnif, le ministre a été sollicité par les expropriés afin de réévaluer les prix des indemnisations.

En réponse, le ministre demandera à «ceux qui se sentent lésés d’introduire des recours auprès de la justice». En inaugurant l’un des deux plus grands ouvrages d’art de Sidi Aïch, le ministre a instruit les entreprises concernées de renforcer le chantier en main-d’oeuvre et d’aller jusqu’au recrutement de 1200 ouvriers pour achever rapidement les travaux de ce tunnel de 1160 mètres linéaires avant le mois de décem-bre 2016. Il a aussi ordonné à ce que le rythme des travaux soit très rapide comme il a exhorté les domaines à commencer les indemnisations des expropriés dans un délai d’une semaine.

Le premier responsable des travaux publics du pays devait rencontrer les différents intervenants dans une séance de travail à l’issue de la visite. Il y a lieu de noter que le projet connaît une avancée de 40%. En effet, 40 km ont été réalisés de cette pénétrante qui s’étale sur 100 km: 86 km dans la wilaya et 14 km dans la wilaya de Bouira. Ce projet éminemment structurant, avait été réellement lancé en décembre 2013. Il a été inauguré par le Premier ministre le 27 avril 2013 lors d’une visite très médiatisée. Il va coûter à l’État la bagatelle de 101 milliards de dinars et sa livraison est prévue pour juin 2016. Le délai fixé étant de 36 mois bien que le Premier ministre, en visite de travail dans la wilaya, ait demandé aux dirigeants du groupement sino-algérien, Crcc-Sopta, de réduire cette durée à 30 mois. Le groupement sino-algérien a connu beaucoup de problèmes depuis, à commencer par le manque de terrains susceptibles de recevoir les bases vie et réceptionner le matériel du groupe, puis le retard dans la signature de l’ODS notifié le 12 décembre 2013. Des problèmes techniques n’ont pas manqué de surgir aussi comme le manque d’agrégats (9 millions de tonnes nécessaires), de tout-venant d’oued (6 millions de tonnes nécessaires), 36.000 tonnes de ciment, 22 millions de mètres cubes de remblais, 12 millions de mètres cubes de déblais. Le maître de l’ouvrage, l’Agence nationale des autoroutes (ANA), le groupement sino-algérien et les collectivités locales ont été confrontés par la suite aux problèmes des oppositions des propriétaires terriens. Quelque 120 maisons sont concernées par les démolitions.

L’État qui a mobilisé une cagnotte de près de 900 millions de dinars pour les indemnisations a recensé quelque 1 480 personnes susceptibles d’être indemnisées. Elles seront remboursées dans le cadre de la démolition de leurs maisons ou de l’expropriation de leurs terrains.

Les quatre experts géomètres désignés ont estimé la superficie concernée par le tracé à 4,7 millions de m², à quelque 20.000 oliviers, 18.000 orangers, 1400 figuiers, 800 grenadiers, 600 poiriers, etc. En sus des 100 kilomètres à réaliser, on peut ajouter plus de 30 kilomètres, car il y a aussi des routes secondaires à rétablir, la construction des échangeurs, des rampes, etc. Il y a quelque 60 ouvrages d’arts, trois viaducs, un tunnel de 1160 mètres linéaires au niveau de Sidi Aïch, trois aires de services (Timezrit, Amalou et Boudjellil)».

Pour rappel, au 31 juillet 2014, il a été réalisé 31,6 kilomètres sur les 86 km prévus dans la wilaya de Béjaïa et les travaux avancent au fur et à mesure de la libération des emprises, avons-nous appris. Pour les responsables du secteur, cette visite officielle est susceptible de donner un coup d’accélérateur au projet.


Nombre de lectures: 2065 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*