Révolte lycéenne : La protestation gagne Akbou et Sidi-Aich

Les lycéens kabyles ne décolèrent pas

A l’instar des autres région du pays, la grogne s’amplifie dans les lycées de Bgayet depuis quelques jours contre les nouveaux programmes scolaires jugés trop chargés . Après la paralysie qui a secoué les lycées du chef lieu de wilaya dans la journée de lundi 17janvier 2011, ce fut au tour de plusieurs établissements de la vallée de la Soummam de vivre la même tension sous les mêmes mots d’ordre. En effet, les établissements du secondaire de la ville d’Akbou : les lycées Hafsa , Debbih Cherif et le technicum Krim Belkacem ont été désertés par les élèves. Ils sont sortis dans la rue pour se plaindre de la surcharge des programmes et exprimer par la même occasion leurs vives inquiétudes quant à leur avenir scolaire à l’approche de l’examen du Bac. Plusieurs centaines de lycéennes et lycéens de terminale notamment ont arpenté les différentes artères de la ville en reprenant à tue-tête des slogans de dénonciation des nouvelles réformes scolaires de Benbouzid .

Une délégation des élèves a été reçu par les autorités locales avec le même son de cloche: les examens porteront essentiellement sur les cours dispensés. A Sidi-Aich, les élèves du lycée mixte et ceux du technicum (enseignement technique) ont séché également les cours avec les mêmes revendications dans la journée de ce mardi 18 janvier 2011.

Par ailleurs, il convient de noter que de nouvelles mesures en faveur des classes de terminale ont été annoncées par le ministre de l’éducation Benbouzid au terme de sa rencontre du lundi 17 janvier 2011 avec les inspecteurs régionaux à Alger . Entre autres décisions majeures annoncées par le département de Benbouzid «l’arrêt des cours le 12 mai 2011, les sujets du baccalauréat qui ne porteront, comme pour la précédente session, que sur les cours effectivement dispensés qui prendront fin le 12 mai prochain. Les futurs candidats au baccalauréat, disposeront de ce fait de la période allant jusqu’au 11 juin 2011, soit un mois, pour réviser et préparer leur examen » lit on dans un communiqué rendu public par le Ministre de l’éducation.

« Le ministre de l’éducation en poste depuis 17ans adopte une attitude méprisante envers toute la famille éducative. Benbouzid exprime un vrai mépris face à ce qu’on peut lui dire et malgré les récurrentes manifestations de rue , les mouvements de grève , il continue à faire comme si ses décisions et réformes plaisaient à tout le monde » s’indignent des syndicalistes autonomes .

Moh Waamar
http://www.agencedepressekabyle.com
19 01 2011

Tags: 

Nombre de lectures: 1739 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*