Sidi Aïch : Les citoyens de Sidi Ayad ferment la RN 26

Hier, les habitants de Sidi Ayad, une commune de la daïra de Sidi Aïch, ont fermé la route nationale n°26 reliant El Kseur à Alger, à hauteur du village Remila, pour protester contre le manque de moyens de transport desservant leur commune, laquelle est située de l’autre côté de la rive à près de deux kilomètres du chef-lieu de daïra. « Par manque de moyens de transport, nos lycéens font une belle trotte, tous les jours, pour rejoindre leur établissement à Sidi Aïch, en traversant la voie ferrée », dira un père de famille présent parmi la foule de contestataires. Est-ce réellement le seul motif qui a poussé ces citoyens à fermer la route ? Un agent de l’administration dira plutôt que ça doit être autre chose qui les a poussé à agir de la sorte, sachant qu’en plus des bus privés qui font la navette entre Sidi Ayad et Sidi Aïch, la mairie a affecté deux ou trois bus pour le transport des lycéens.

A. Gana


Nombre de lectures: 3296 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .
Subscribe to Comments RSS Feed in this post

4 Reponses

  1. Une des meilleures façons de se faire entendre, c’est d’observer un « sit-in » ou un  » blocus », devant l’administration qui a en charge la gestion des transports.
    Le sit-in est une méthode d’intervention directe qui consiste à s’asseoir sur la voie publique et à rester le plus longtemps possible sur les lieux.
    Le sit-in offre un lieu facile à photographier et à filmer, et est difficile à évacuer par les forces de l’ordre. Choisir par exemple, un mercredi , jour du marché à Sidi-Aïch pour occuper le carrefour est un très bon plan.
    Fermer , à chaque fois la RN 26, commence à devenir énervant. C’est comme d’habitude, le citoyen qui trinque.Il y a des gens par centaines, qui se rendent à leur travail à Vgayet, des étudiants à leurs cours, des rendez-vous médicaux très urgents, des entretiens d’embauche de dernière chance, des vols trop cher qui n’attendent pas, etc…etc…
    Parmi ces gens , il y a malheureusement, ceux qui la mort dans l’âme , s’y rendent aussi pour rapatrier le corps d’un défunt…etc…etc…
    On ne peut pas imaginer toutes les souffrances qu’il peut y avoir parmi celles et ceux qui se rendent à Béjaïa, ce jour là !
    Fermer cette fichue route, à chaque fois, c’est punir la population qui n’y est pour rien, face à des pouvoirs publics qui s’en foutent, complètment ! Alors, s’il vous plaît messieurs les meneurs , trouvez des méthodes plus civilisées, plus efficaces mais moins emmerdantes !
    Merci

  2. Je viens d’apprendre qu’on aurait saccagé la mosquée d’El-Flaye, hier soir.

    Est-ce vrai et pourquoi ????????????????????

  3. Le blocage des routes dans la wilaye de Béjaia a pris des proportions alarmantes, ce phénomène peut avoir des conséquences tres graves pour l’économie et l’emploi dans notre région.

    Des investisseurs ont refusé de s’installer dans notre wilaya, plus grave encore, certains investisseurs projettent sérieusement de quitter la région en raison de ces fermetures répétitives des routes,
    ça va licencier grave, comme disent les djeun’s.

    Il est URGENT d’arrêter ces pratiques avant qu’il ne soit trop tard .

  4. Tout à fait d’accord avec toi, radmo 🙂
    On nous ferme , à chaque fois, l’unique et foutue route qui nous mène à notre minable travail. C’est à croire, que les gens regardent trop la télé !!!!

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*