Sidi Ayad. Le repas de midi pour tous !

Sidi Ayad Les quatre écoles primaires de la commune sont dotées de cantine.

Ils sont pas moins de 450 élèves scolarisés dans les 4 établissements du cycle primaire que compte la commune de Sidi Ayad, dans la daïra de Sidi Aïch, à bénéficier de la restauration scolaire, nous a indiqué un responsable local de l’inspection de l’éducation. «Il y a une amélioration tangible de la couverture. A présent, c’est la totalité de la population scolaire qui bénéficie du repas de midi», nous dira-t-il. C’est l’école primaire de Sidi Ayad centre qui arrive en tête du peloton avec 260 élèves nourris, suivis du primaire du village Iguer Amokrane, Sidi Ayad village, et enfin, l’école du village Iftissen avec 50 élèves.

«La restauration scolaire, qui rentre dans le cadre de l’action sociale de l’Etat en direction de l’enfant scolarisé ne devrait pas être dissociée de l’acte pédagogique proprement dit», explique notre interlocuteur, estimant qu’apprendre à l’enfant à se laver les mains, à s’asseoir correctement et lui inculquer la discipline de groupe, cela fait partie de la mission de l’éducateur. Offrir à l’enfant scolarisé un complément vitaminique et l’initier à la vie en collectivité sont les autres objectifs dévolus à cette action régalienne. Des objectifs, néanmoins, pas toujours atteints en raison, nous signale-t-on, des moyens somme toute dérisoires mis à la disposition des écoles. «Certes, la participation de l’Etat est passée depuis quelques années de 20 à 30 Da par repas et par jour, ce à quoi, il faut ajouter une modeste contribution de la collectivité, mais cela reste insuffisant eu égard au renchérissement des denrées alimentaires», fait remarquer un responsable des cantines scolaires.

Subséquemment à cela, la ration proposée au potache n’est pas toujours équilibrée sur le plan diététique, ni suffisamment riche sur le plan nutritionnel. «Je pense qu’on devrait songer à introduire de la souplesse dans les subventions octroyées, en les indexant constamment sur le coût des ingrédients utilisés», préconise notre interlocuteur. Et d’ajouter : «On ne peut raisonnablement garantir un repas correct à moins de 50 Da, tandis qu’un sandwich frites coûte 60 Da».

N .M. DDK le 01 10 2011


Nombre de lectures: 1610 Views

Publié par Samir

Administrateur du site et originaire de Leflaye. Vous pouvez me suivre sur mon blog Hchicha.net, sur mon Twitter ou sur mon Facebook .

Add Comment Register



Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*