Hommage à Idir par Rabah Bellili

Partager

Hommage à Idir par Rabah Bellili

Sur d’autres rivages, 

attablès sous une paillote, 

onde claire et sans vague 

c’est la pensée qui divague 

images instantanées

à peine hier 

sur cette place 

un peu notre foyer 

des braises dans le kanoune

à enchanter la nuit 

et puis cette musique

amours si nostalgiques

de cette belle et si chère

chantée depuis des lustres

 » Čhfigh amezoune ditellé… »

l’artiste s’en est allé 

sur sa trame 

nous nous sommes retrouvés

Hamid Salmi dirait tisseur de liens

Da Cherif le chantait aussi

 » the rouh e lekvaïl… »

d’un rivage à l’autre

chacun sa barque 

et son espoir de bonne fortune

Tacfarinas pleure aussi

 » A thamourthiw 

A thamourth é3aazizzen… »

La nuit s’en est allée

ainsi que mon sommeil

je ne t’ai jamais quitté

thamourth a thamourthiw

le temps d’un instant

Oh souffle de ma vie…

Le 11 août 2020

Rabah Bellili
Le 11 août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *