Paysages à deux pas de chez moi…

Paysages à deux pas de chez moi…

La petite route sur les flancs de Yemma Gouraya, percée par endroits  d’ouvertures  entre les arbres, feuillages ou bâtisses, alternant les regards   sur la baie et la ville. 

Des panoramas fugitifs, que l’on peut admirer que si on prend le temps de juste regarder, ou au mieux de s’arrêter et se laisser imprégner par la magie et la beauté des lieux. 

Petits instants délicieux que l’on déguste à la sauvette comme une étreinte furtive entre deux portes, sur un quai ou un aéroport  avant de se quitter, quand les corps et les sens, à l’abri du monde,  s’enlacent et s’oublient à en perdre la raison. 

Seuls comptent et n’existent que ces instants, légers et voluptueux…
Un plaisir intime et indescriptible, se laisser, emporter et griser, par une image, une idée, un mot…

Laisser entendre et voir plutôt que dire ou décrire.Ou est tu donc maintenant  toi  qui caresse sans cesse mon imagination et partage ma vie depuis le premier souffle ?

Un dernier mot: Je ….

Rabah Bellili Le 14 juillet 2019
Près de la Fontaine de Yemma Gouraya. A deux pas de chez moi.

Crédit Photo flickr.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Tedeschi Marguerite "Femmes de Aît Hachem", Kabylie 1913, Huile sur toile 80 x 100 cms
Previous Story

Je me souviens de la fontaine.

Next Story

COMPTE RENDU DU COLLECTIF D'EL -FLAYE EN FRANCE - JUILLET- AOUT 2019

Latest from Ils l'ont dit ...