Saison oléicole à Sidi-Aich : Vers un faible rendement

Il est de coutume qu’à l’approche de la cueillette d’olive, les habitants des bourgades de la vallée de la Soummam s’occupent de leurs oliveraies, en effectuant le sarclage et l’essartage des champs pour faciliter la récolte.
Le calendrier agraire berbère fixe comme date butoir le 28 octobre concordant avec «Lahlal», donne le coup de feu du starter pour tout travail de champs. Les comités de villages de la région s’accordent à jalonner les règles régissant cette récolte. Une charte est souvent acquiescée à l’unanimité. Par ailleurs, la localité de Chemini ayant payé un lourd tribut cet été en raison des incendies ravageurs consumant des centaines d’hectares de forêts et d’oliveraies ne devrait pas connaître une saison fructueuse.

Les dommages causés ne seront pas sans conséquence sur la récolte oléine.
Les paysans tablent sur un rendement faible cette année dans la région d’Ait Ouaghlis, ce qui conduira forcément à la flambée des prix du litre de l’huile d’olive.«Nous sommes un petit peu dubitatifs quant au rendement de nos vergers.
Les feus ravageurs ont annihilés considérablement l’espoir d’un rendement meilleur de nos oliviers», avoue un paysan sexagénaire avec une mine lugubre.De leur côté, les oléifacteurs multiplient les appels au ministre de l’Agriculture afin de rééchelonner leurs dettes et effacer les pénalités de retard.
Bachir Djaider
EW 18 11 2010

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Default thumbnail
Previous Story

Béjaïa / Nouvel apport d’eau pour le barrage de Tichy-Haf

Default thumbnail
Next Story

Régionale 2 : SS Sidi Aich 2 - MC Bouira 0 : Le réalisme des Diables Rouges

Latest from Actualités